Phuoc Tich – Visite sous la pluie d’un vieux village au Nord d’Hué

Aujourd’hui je vous emmène découvrir un lieu particulier dans un contexte particulier. En effet habituellement j’écris sur mes voyages et lorsqu’il pleut ce n’est qu’un moment dans une journée. J’arrive quand même à en sortir quelques belles photos, souvent car le lieu est extrêmement beau même sous la pluie (comme à Kyoto sous la pluie). Dans cet article je vous emmène découvrir le village de Phuoc Tich, un des plus vieux villages du Vietnam situé légèrement au Nord de Hué. Et comme vous vous en doutez vu l’introduction il va faire un temps absolument horrible (mais vraiment, on se serait cru en Birmanie pendant la mousson !).

Weekend à Hué en Décembre

Sachez-le, j’ai visité Phuoc Tich en Décembre 2016, ça commence donc à faire un petit peu et je n’ai jamais eu la force d’écrire dessus. Je n’aime généralement pas écrire lorsque mes photos sont moches, et puis au hasard d’un disque dur je suis retombé sur ces photos et j’en ai trouvé quelques unes quand même sympathiques. En fait j’ai passé un weekend à Hué en Décembre 2016 pour mon anniversaire, le premier jour pas vraiment de problème puisqu’on a visité Hué, à ce moment la météo était encore plutôt pas mal.

Cependant le temps s’est rapidement gâté, on a terminé dans la cité impériale d’Hué avec de la pluie et on a passé toute la soirée à espérer que le temps soit meilleur. Pas de suspense c’était encore pire le lendemain !

1h de route et nous voici à Phuoc Tich

On est dimanche matin et prend la route en direction du petit village de Phuoc Tich, à peine 1h après notre départ du Pilgrimage Hué (indice, en basse saison ils cassent les prix !) on arrive à bon port. L’endroit est très peu connu des étrangers et ils essaient de promouvoir le tourisme mais pour l’instant ça marche pas fort. Pour être honnête le problème c’est que le village est au Nord d’Hué et donc pas du tout sur la route pour Hoi An (là où tout le monde va). En arrivant sur place on est accueilli par des trombes d’eau mais aussi par des grands sourires, ça commence bien !

L’ambiance avec la pluie est assez irréelle dans le village de Phuoc Tich, on a l’impression de se retrouver dans un jeu vidéo comme Resident Evil (bon les zombies en moins). Malgré les chaussures qui font déjà “flop flop” c’est très agréable.

On croise la première très vieille maison de la journée (bon prépare-toi car on va en voir un paquet dans Phuoc Tich). Dans l’idée cela ressemble à toute l’architecture que tu peux voir dans Hué, sauf que là t’as l’impression que c’est encore vraiment habité et que c’est pas touristique pour un sou (un peu comme les gens qui habitent dans un vieux village du Sud de la France par exemple).

Chose exceptionnelle que tu as sûrement vu sur la photo ci-dessus mais il pleut tellement que je n’arrive pas à nettoyer l’objectif. Pour faire simple j’ai entouré l’appareil photo d’un énorme sac plastique et j’essaye comme je peux de faire des clichés. Cependant la pluie est tellement importante que même en nettoyant à chaque fois des grosses goûtes apparaissent quand même ! On passe devant une espèce de maison communale de toute beauté.

On rentre ensuite dans une maison pour voir à quoi ça ressemble, comme pour l’extérieur c’est assez similaire à ce que l’on trouve partout au Vietnam (comme il y en a à Cai Be par exemple) sauf que là tout parait encore plus naturel car je sais que personne ne vient ici. Pour faire des photos c’est l’horreur car il n’y a pas de lumière mais il y a une vraie atmosphère à l’intérieur de ces maisons.

Après avoir visité la petite maison et pris un thé on continue de marcher dans Phuoc Tich, rien n’est indiqué et on se retrouve sur les petits chemins en direction d’une autre vieille maison. En se baladant dans le village on voit très clairement que ça a été pensé il y a très longtemps, il n’y a en effet quasiment pas de route et les chemins sont vraiment tout petits (disons qu’en 1470, date de création du village d’après Wikipedia, ils ont pas pensé aux voitures et aux scooters).

On arrive dans la maison et celle-ci est encore bien plus grande que la première, elle est aussi en meilleur état et il y a beaucoup plus de lumière à l’intérieur. En fait il y a des énormes portes traditionnelles qui laissent passer beaucoup de lumière (comme dans la cité impériale d’Hué d’ailleurs, je vous mets une photo plus bas). Comme toutes les maison ça ressemble plus à un temple qu’à une maison pour des yeux d’européens, il y a systématiquement des portraits des aïeux et tout est impeccable sur l’autel au Centre de la maison.

Pour comparer voici une rangée de portes comme on peut le voir dans la cité impériale d’Hué.

En sortant de la maison je tente de faire une photo avec les reflets de l’eau dans une espèce de fontaine. La disposition est parfaite avec la propriétaire qui regarde à l’extérieur de la maison mais il pleut tellement… il n’y a aucune lumière… et c’est la galère pour faire une photo potable.

Après les maisons on prend la direction d’un petit temple, sous la pluie l’ambiance est vraiment trop mortelle dans Phuoc Tich (bon si tu viens pour 2 semaines au Vietnam tu as les boules avec un temps pareil, mais moi ça me plait parfois !).

Sur le chemin je vois un monsieur en train de pêcher avec un carrelet chinois. C’est pas si courant à voir donc on fait un petit détour pour voir le monsieur en action.

Imagine la même scène avec un ciel bleu !

En fait une fois qu’il a remonté le filet, il récupère les poissons avec une espèce d’énorme cuillère qu’il place dans un gros bocal. Il replonge ensuite son filet, attend quelques temps puis remonte une nouvelle fois le carrelet.

La cuillère est en bas de la photo

Je ne vous montre que les vieilles maisons de Phuoc Tich, mais dans la réalité le village possède aussi des maisons plus modernes. Le mot m’embête un peu car ce n’est pas des villas d’architectes non plus mais ce n’est pas que des maisons similaires à ce qu’on trouve à Hué.

Arrivée dans un temple Cham

Quelques minutes après on arrive dans un vieux temple Cham, c’est assez étonnant mais pour information le royaume Champa était encore actif dans la région au moment de la création du village. Il devait donc rester quelques hindous ou des personnes avec une religion différente (incide, c’est la même époque que les temples de My Son).

Honnêtement ça ne casse pas non plus 3 pâtes à un canard, c’est simplement spécial donc on apprécie quelques commentaires mais rien de particulier.

Après avoir marché le long d’un petit chemin on arrive dans un autre quartier, il reste encore pas mal de vieilles maisons mais à cet endroit elles sont mieux rénovées. Je ne peux pas dire que c’est moche mais il y a clairement moins d’âme que dans les premières maisons.

On arrive ensuite dans une petite fabrique de poterie (Phuoc Tich est un village renommé pour cela), bien évidemment ce n’est pas touristique pour un sou. Ils utilisent d’ailleurs un four à l’arrière d’où ils nous sortent les dernières fabrications. On achète quelques bols pour un prix totalement dérisoire (d’ailleurs 2 ans après on les utilise encore !).

Juste à côté de la fabrique on visite une tombe qui est assez impressionnante, même si ce n’est pas en très bon état c’est quand même relativement impressionnant comme endroit. Un ancien mandarin ? une personne importante ? qui sait !

Balade sur la rivière de Phuoc Tich

Après la visite du village on va continuer la visite en bateau, il continue bien entendu de pleuvoir donc ça ressemble plus à une galère dans Astérix qu’à une croisière sympa pour le coucher de soleil.

Inutile de te préciser que les chaises étaient pas super stables et que le 1% de mon corps qui était encore sec a terminé trempé après le bateau. Le temps est vraiment infâme de chez infâme (Hué en décembre ça pardonne rarement) et j’imagine l’endroit avec une belle lumière d’été, ça doit être incroyable !

En cherchant les photos sur mon disque dur je me suis aperçu que j’avais complètement flingué les paramètres d’une photo, pourtant je trouve que ce trop-plein de lumière donne quelque chose de plus à la photo, comme si les nuages avaient disparus.

Les gens que l’on voit sur la photo sont en fait en train de draguer le sable du fleuve pour le revendre plus tard. Généralement on voit les gens prendre le sable des fleuves sous 2 façons:

  • Soit à la main dans des petits canaux du delta du Mékong par exemple, c’est quand même extrêmement rare
  • Soit avec des pelleteuses et là on enlève du sable en quantité industrielle

Mais non cette fois c’est carrément avec un mécanisme sur le bateau (qui a l’air assez fatigant d’ailleurs), les deux femmes font tourner tout ça et le mec s’occupe de récupérer le sable du bac avec sa pelle et de le remettre sur le bateau.

malgré cela on ne peut pas dire que le fleuve manque de vie, non on a même plutôt l’impression que la moitié de Phuoc Tich est dehors, soit à s’occuper de sa lessive, soit à revenir du travail ou de l’école.

Pour nous et après avoir fait une petite vingtaine de minute en bateau c’est déjà l’heure de débarquer, on a très clairement écourté l’expérience car on en avait ras le bol. Car oui je fais le malin sur le blog avec quelques clichés potables et quelques figures de style (bon je me la raconte un peu, pas besoin de relire l’article il n’y en a pas), cependant visiter un endroit sous des trombes d’eau en priant pour pas glisser un pas sur deux et en ne voulant pas abîmer ton téléphone ou appareil photo c’est quand même pas si marrant !

Départ pour Tam Giang

Pour nous c’est l’heure de quitter Phuoc Tich et de prendre la direction du lagon de Tam Giang (pas d’inquiétude, il fait le même temps là bas). Cependant je vous parlerai peut-être de ce lagon (que j’ai déjà vu notamment pendant mon Easy Rider à Hué) dans un prochain article !

Conseils pour le village de Phuoc Tich ?

  • Le village de Phuoc Tich n’est pas à proprement parler un incontournable, si vous aimez les vieux villages et que cet article vous a donné envie vous pouvez prévoir une petite demi-journée sur place
  • Attention, la route pour y accéder et une espèce de nationale sans âme avec les camions et les bus, c’est pas forcément la route la plus intéressante et sûre du Vietnam.
  • Les plus belles maisons de Phuoc Tich étaient pour moi celles à l’Ouest du village
  • Je n’ai pas vu dans Phuoc Tich d’endroit pour manger facilement ou pour acheter de l’eau par exemple, ça doit forcément exister mais vu que c’est pas touristique il faudra se débrouiller un peu !
  • Si vous voulez plus d’images de Phuoc Tich vous pouvez regarder sur ce site en anglais.

Questions ?

Vous avez des questions sur le village de Phuoc Tich à côté d’Hué ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Leave a Reply

Type to Search

See all results