Mae Hong Son – 3 jours tranquilles aux confins de la Thaïlande

Mae Hong Son, un endroit dont je n’avais jamais entendu parler avant mon voyage en Thaïlande, prévu pour 2 jours nous en avons finalement passé 3 sur place. Mae Hong Son est une très belle région relativement calme, ici on parle grandes collines, rizières et petite ville familiale quasiment à la frontière avec la Birmanie. 

Mae Hong Son, c’est où ?

Avant de démarrer l’article je me dois de vous expliquer où l’on est géographiquement, Mae Hong Son c’est vraiment loin.

Ouai c’est pas à côté de Bangkok !

Premier jour à Mae Hong, la journée de transition avec les Karens

Nous sommes arrivés le jour précédent à Chiang Mai, nous n’avons en fait passé que quelques heures à Chiang Mai puisque notre vol a atterri à 20h00. Le lendemain matin nous ne restons pas à Chiang Mai et nous retournons à l’aéroport pour prendre le premier vol jusqu’à Mae Hong Son. Ce vol nous évite une demi-journée de transfert et prendre moins d’une heure. Parfait.

Après un rapide transfert en tuktuk et le checkin à l’hôtel, le gérant m’emmène dans un magasin pour louer un scooter. Tout de suite la région me renvoie une bonne image et je me dis qu’on va passer un bon moment à Mae Hong Son.

Je vous passe les détails pour la location du scooter et pour le déjeuner, nous voila donc sur les routes de Thaïlande qui sont… en excellent état. C’est très surprenant en Asie du Sud-Est mais c’est un vrai billard.

En route pour les villages Karens

On souhaite garder cette première journée “tranquille”, après le déjeuner on se balade dans la campagne environnante, étant donné que tout le monde parle des “femmes girafes” et des villages très touristiques je suis un peu curieux. On prend donc le village le plus proche de Mae Hong Son. Sur le chemin quelques panneaux indiquent le village, c’est pas bon signe.

Image non contractuelle

On a vraiment très chaud et peu avant d’arriver au village on tombe sur une très belle vallée de rizières, on s’arrête donc quelques minutes pour souffler à l’ombre d’un énorme arbre (et pour que je fasse des photos !).

Lorsque l’on reprend la moto le chemin est vraiment complètement explosé, je ne comprends pas comment l’endroit peut-être touristique car c’est impossible (hors 4×4) de passer. On arrive une petite dizaine de minutes plus tard dans la village. 

2 minutes pour expliquer un truc important : 
Pour faire très très très simple : Les birmans (ethnies) sont l’ethnie majoritaire en Birmanie, cependant les minorités ethniques sont importantes de par leurs nombres (Shan, Chin, Kachin, Rakhines, etc.), leur importance dans la population totale, et ont vraiment une identité régionale très importante dans toutes les régions aux frontières de la Birmanie (les birmans sont le long du fleuve Irrawaddy, et occupent donc majoritairement la partie centre de la Birmanie). Oui les Birmans ne représentent “que” 70% de la population de Birmanie. 

Source – Wikipedia

Après l’indépendance des promesses sont faites aux minorités et celles-ci ne sont pas tenues, de nombreuses minorités prennent donc les armes (notamment les Karens) et veulent l’indépendance de leur région (et certaines régions peuplées de minorités sont très riches en ressources évidemment). Il y a donc eu (et il y a toujours) des combats régionaux entre des armées des minorités (qui peuvent être plusieurs par minorités hein, c’est pas uniforme, ça peut être des milices, ça peut-être des mecs qui se focalisent sur des business “bizarres”, elles peuvent être soutenues par d’autres états, etc.), qui entraînent souvent des déplacements de populations, des exactions, etc.
Il s’est passé exactement cela avec les Karens et certains ont donc quitté la Birmanie, souvent un peu à l’arrache et se sont retrouvés directement à la frontière avec la Birmanie mais du côté Thaï, c’est pour cela que vous avez les femmes girafes en Thaïlande. Faites bien attention car les fameuses femmes-girafes viennent d’une ethnie qui appartient aux Karens, mais les femmes sont pas toutes comme ça dans l’état Karen loin de là (faut pas imaginer des centaines de milliers de femmes-girafes). 

Le village Karen est en fait un truc qui ressemble comme 2 goûtes d’eau à la Birmanie. Sur place ce n’est pas vraiment touristique, on est les seuls dans le village et il y a une dizaine de petits stands. Lorsque l’on arrive les dames se mettent devant leurs échoppes et font des grands sourires à notre passage. On pousse jusqu’au bout du village, c’est assez pauvre (je dis “assez” et c’est très déplacé mais il y a des smartphones, les enfants et jeunes adultes habitent encore là, il y a même un pickup à l’entrée du village, quelques télévisions, etc.). Pour la Thaïlande je suppose que c’est très très pauvre. 

Plutôt que de donner dans l’espèce de pot-commun du village je préfère acheter une petite figurine (on a une armoire à la maison où on met un peu tout nos souvenirs). Chose assez drôle mais je négocie en… birman ! Du coup j’intéresse beaucoup une jeune fille (qui parle d’ailleurs pas trop mal anglais), je lui explique que j’habitais en Birmanie, bref j’ai pas eu une mauvaise expérience du tout dans le village. Toutes les vendeuses avaient les fameux colliers autour du cou, mais honnêtement je crois que certains c’était vraiment pas des trucs qui allongaient le cou, enfin j’en suis même quasiment sûr. On a d’ailleurs pas croisé un touriste dans le village.

Retour à Mae Hong Son et visite des pagodes

Nous rentrons ensuite directement à Mae Hong Son, la différence de développement en quelques kilomètres est assez impressionnante. On quitte les Karens sur une route explosée et on rejoint la petite ville Thaï à côté avec une route parfaite, ses magasins, ses grosses voitures, etc. Quelques dizaines de minutes plus tard nous sommes de retour dans Mae Hong Son. La ville est parfois assez jolie avec notamment de belles maisons.

Nous rejoignons le petit lac central, nous souhaitons visiter la belle pagode non-loin mais le petit marché du soir s’installe. On ne se refuse donc pas un petit jus de mangue et un jus de coco avec ma femme. Comme d’habitude en Thaïlande c’est plastique à gogo (par contre pas de plastique dans les rues).

La vue sur la pagode est magnifique, la lumière est très belle et j’avoue qu’avec le petit marché à l’arrière l’ambiance est très calme.

On marche jusqu’à la même pagode pour visiter, je m’attendais à quelque chose de très beau mais hormis la partie principale c’est assez moyen. Du coup j’évite de vous parler pendant des lignes et des lignes de cette pagode car elle va se révéler beaucoup plus jolie de nuit (comme ton ex ?)

Coucher de soleil sur la pagode de Wat Phrathat Doi Kongmu

On reprend le scooter et on part jusqu’à Wat Phrathat Doi Kongmu ; la grande pagode sur la colline que l’on voit de partout depuis Mae Hong Son (vraiment, impossible de la louper). La pagode n’a rien d’exceptionnelle mais le ciel est magnifique. 

J’ai pas fait de photo “globale” de la pagode donc vous gagnez une photo du haut !

Il y a un truc que je ne comprends pas mais tout le monde vient en fin de journée pour le coucher de soleil qui… n’est pas du côté de la pagode… J’ai beau retourner le problème dans tout le sens je ne vois pas comment ça va fonctionner (je pense pas que le soleil se couche à l’Est à Mae Hong Son). Du coup en repartant je dis à ma femme qu’il faut simplement regarder de l’autre côté car c’est sûr que c’est pas ici pour le coucher de soleil.

En fait c’est un peu plus loin qu’il faut monter jusqu’à un petit monastère où se trouve plusieurs vues pour le coucher de soleil. On fait quelques photos mais on attend pas jusqu’à la fin car… le jus de fruit semble pas très bien passer !

Le dîner au marché de nuit de Mae Hong Son

On reviendra autour du lac le soir pour le dîner, on a d’abord essayé pas mal de street-food mais c’était bon et parfois moins bon. On a trouvé un peu par hasard une petite gargotte dans le coin Nord-Ouest du lac qui était excellente. On prend nos plats tranquillement avec une vue à tomber.

En repartant je fais aussi une autre photo que j’aime beaucoup, la pagode était belle pour le coucher de soleil, mais de nuit elle est vraiment superbe. 

Second jour à Mae Hong – Entre rizières et villages Shan & Chinois

En quittant notre hôtel on ne sait pas trop où l’on va prendre notre petit-déjeuner, on traverse Mae Hong Son pour rejoindre la route principale (on doit partir plein Nord dans la campagne de Mae Hong Son). Sur le chemin ma femme ne m’indique pas la bonne route (comme d’habitude) et on se retrouve devant le marché de Mae Hong Son, parfait !

Un stand semble beaucoup plus prisé que les autres, on s’arrête donc à celui-ci et on commande 2 plats de noodles. On a aucune idée de ce que c’est mais tout le monde mange ça. Quelques minutes après c’est servi et c’est excellent. D’ailleurs les locaux nous ont aidé à commander “no spicy no spicy”, tout le monde était super gentil avec nous. 

On se baladera ensuite dans le marché qui est très sympa, on aime beaucoup car c’est différent de ce qu’on peut voir au Vietnam. 

Le pont en bambou de Su Tong Pae

Nous reprenons le scooter et l’on fonce jusqu’au pont en bambou de Su Tong Pae, c’est un pont très connu car il relie un monastère à un village au dessus de très belles rizières. Pour faire simple c’est le pont U Bein en moins beau et sur du riz.

Le monastère au bout du pont est… bizarre. L’endroit est très beau mais on sent qu’il va bientôt partir dans la mauvaise direction niveau tourisme j’ai eu l’impression qu’ils transformaient ça pour “instagram”, il y a même des espèces de Toriis (ce qui me donnera l’impression de visiter le Japon en moins cher). 

Malgré cela l’arrêt vaut vraiment le coup, en plus nous y étions en plein pendant la récolte et les vues sur la campagne environnante étaient très belles. Pour ceux qui le souhaitent il y a aussi un petit café juste au bord des rizières. 

En route vers le village chinois de Ban Rak Thai

Nous continuons notre route en direction du village de Ban Rak Thai, un endroit très connu de la région puisque c’est un village fondé par des restes du KMT (ceux qui ont combattu les communistes, mais si les mêmes qu’à Taiwan) venus directement du Yunnan. Sur la route on passera par de très belles vallées de rizières et aussi quelques montées assez terribles, louez un bon scooter les frères !

Le village de Ban Rak Thai est super sympa et très agréable, il est entouré par de très nombreux champs de thé et a été construit autour d’un petit lac. L’ambiance est calme et on peut prendre son thé ou café au bord du lac.

Pour être honnête l’endroit ne me parait pas extrêmement chinois, il faut vraiment regarder quelques pagodes ou l’entrée des maisons pour sentir l’influence de la culture chinoise. Ca te saute pas aux yeux tout de suite.

Il n’y a qu’un seul endroit qui répond parfaitement à cet aspect chinois à Ban Rak Thai, c’est les magnifiques maisonnettes que l’on peut voir sur les photos ci-dessous. 

Ma femme avait lu qu’on pouvait y accéder puisque c’est en fait un hôtel. D’ailleurs certaines chambres avaient l’air magnifiques mais c’est assez bizarre car tout le monde vient prendre ses photos dans le parc de l’hôtel, un très beau mélange de petites maisonnettes et de plantations de thé… qui sont encore récoltées.

Après une pause assez longue pour les photos (tout était beau, et j’ai dû faire un paquet de photos de Madame comme vous pouvez l’imaginer), on terminera dans le premier restaurant à côté de l’hôtel, bon et pas cher par contre j’ai pris un plat beaucoup trop épicé, tant pis.

La récolte du riz – épisode 1

En quittant Ban Rak Thai on est assez heureux, l’arrêt était franchement sympa et toute la matinée était une belle découverte. Après quelques minutes Madame repère un énorme champs avec beaucoup de fleurs et je suis donc bon pour faire quelques clichés (oui les femmes vietnamiennes déconnent pas avec les fleurs). Quelques minutes après on voit une énorme zone où les gens récoltent du riz, ça a l’air assez loin mais ma femme voit qu’un photographe est déjà sur place, elle me dit “tu peux t’arrêter si tu veux”.

Note : on a un couple équilibré, c’est juste qu’en relisant ce paragrpahe j’ai l’impression d’être une grosse victime. T’inquiètes pas maman tout va bien.

2 minutes après je suis là dedans :

L’endroit est juste magique, tout est parfait que ça soit les gens, l’espace que j’ai ou le ciel en arrière-plan. En prenant les photos je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec des photos très similaires pendant mon trek à Pindaya (d’ailleurs je découvrirai quelques heures plus tard qu’en fait les gens étaient Shan, ceci explique cela). 

Je shoot comme un dingue, tout est sublime, les gens sont souriants et je fais un paquet de photos. J’ai l’impression d’avoir passé seulement quelques minutes, en revenant au scooter ma femme me dit que je suis parti 15 minutes. J’aurais pu passer des heures sur place !

Pang Oung ou Pang Tong Palace, on va où déjà ?

En reprend la même route mais dans l’autre sens et on va voir le grand lac (Pang Oung), malheureusement on prend la direction de Pang Tong Palace qui est… ben pas le bon endroit (c’est pas facile les noms ok ?). On enchaîne les virages de malade et on se rend compte au bout de 15 minutes que c’est pas le bon chemin. Evidemment pile à ce moment plus de réseau, on repart dans l’autre sens avec le scooter qui rame comme pas possible à remonter ces pentes de l’enfer, puis finalement c’est bon on est dans la bonne direction (on a roulé 30′ pour rien, en fait il fallait juste tourner après le spot où j’ai fait des photos dans les rizières).

Peu avant d’arriver à Pang Oung le paysage change complètement, je suppose que des européens diraient que ça ressemble à la Suisse, pour nous ça ressemble beaucoup à Dalat au Vietnam.

Sur place malheureusement c’est beaucoup moins beau que les photos sur internet, on est là bas en milieu d’après-midi et ça ressemble tout bêtement à un lac, on a pas du tout le brouillard du matin qui donnerait une atmosphère spécial à l’endroit.

Sur la route du retour et alors qu’on quitte Pang Oung je ne peux m’empêcher de faire des photos des collines et d’un village Shan, ça ressemble comme 2 goûtes d’eau à la Birmanie (si t’as pas encore compris que la Birmanie m’a beaucoup influencé dans mes voyages…).

La récolte du riz – épisode 2

Alors que je fais un tout droit jusqu’à Mae Hong Son, on tombe une seconde fois sur une énorme zone où l’on récolte du riz. 

Je fais quelques belles photos mais l’environnement est beaucoup plus difficile, cette fois le soleil est face à moi et il y a beaucoup moins de lumière.

Le contact est aussi moins facile, sur le moment je ne m’en suis pas rendu compte mais en fait les gens ont l’air crevé sur les photos. Je regrette un peu car je m’en suis rendu compte qu’après. 

La soirée marquera le début des festivités de Loy Krathong, mais ça j’en parlerai dans un article spécial.

Dernier jour à Mae Hong – Lod Cave et Jabo

Pour le petit-déjeuner ma femme avait repéré le jour précédent un petit stand qui vendait du porc au barbecue. Du coup on mange ça comme des manouches sur un trottoir.

Nous quittons Mae Hong Son pour une grosse journée de scooter, on aurait normalement dû dormir à Sappong (en gros la petite ville entre Mae Hong Son et Pai). Cependant à cause de Loy Krathong on va faire Sappong à la journée. On s’envoie donc une route qui n’est jamais droite et jamais plate !

En plus de tourner constamment il faut dire qu’il y a quelques très belles vallées de rizières, on s’arrête quelques fois pour faire des photos. Par la suite c’est principalement de la montagne mais les vues ne sont pas incroyables.

Lod Cave à Sappong

Une fois arrivés à Sappong nous prenons directement la direction de Lod Cave (grotte de Lod en français ? ça fait moins rêver désolé). Nous prenons le truc le plus cher pour avoir une guide avec sa lanterne et le tour en bateau (genre 15$ pour 2 ?). On marche tranquillement jusqu’à l’entrée de la grotte qui est assez imposante.

Je n’aime pas du tout les grottes habituellement mais cette fois j’étais complètement obnubilé par sa lanterne, tellement photogénique même si je n’ai pas pu faire THE photo. Les différentes cavitées sont assez imposantes.

On a terminé par un petit tour en radeau, en fait le passage donne accès à d’autres cavités plutôt pas mal. Comme toujours par contre ça pue les crottes de chauve-souris.

A travers les collines du pays Shan… euh de Thaïlande

Après la visite de Lod Cave nous cherchons à déjeuner, nous avions vu un petit restaurant qui avait l’air très sympa et qui cuisinait de la nourriture Shan. L’endroit était super mignon de l’extérieur. 

En fait de l’intérieur c’est encore mieux, c’est décoré avec goût et l’ambiance est ultra-reposante, pendant que nous commandons nous nous posons tranquillement dans les gros fauteuils avec, la nourriture arrive et nous déjeunons sur une grande table. Pour information ils ont aussi un homestay donc sur Google Map ça s’appelle Pen Homestay

Par la suite nous partons en direction de Jabo, mais au lieu de reprendre la route principale nous partons par une route “annexe” par le Nord. Le début de la route est magnifique.

Par la suite on enchaîne les paysages magnifiques, dont un endroit très ouvert avec un grand drapeau de la Thaïlande. A ce moment il fait vraiment super chaud et le soleil tape très fort mais on se régale.

Enfin on se régalait, car peu après la route devient complètement explosée. L’ambiance est sympathique mais je suis comme un malade à tenir la scooter, ma femme est pas super contente car le scooter tape beaucoup sur les pierres et dans les trous. On traverse cependant quelques villages du bout du monde.

Nous arrivons à Juno assez rapidement (enfin, ma femme s’est endormie sur le scoot donc on a faillit tomber), l’endroit est très connu car il offre une vue panoramique sur la région. Nous nous arrêtons nous aussi pour prendre un café. D’ailleurs le lieu doit être le business le plus rentable de la région, c’est plein de Thaï en weekend et tout est fait pour Instagram (mais l’endroit reste très agréable, vraiment).

Nous rentrons ensuite tout droit jusqu’à Mae Hong Son, faites attention car sur la route il y a quelques virages assez serrés. Néanmoins la lumière à travers les arbres est sublime.

Nous terminerons notre dernière soirée à Mae Hong Son à dîner dans notre gargotte habituelle, cependant en ce soir là c’est Yee Peng, le festival des lanternes (mais on va en parler dans un prochain article). Le lendemain matin on rendra notre scooter et on prendra le premier minivan pour Pai.

Conseils pour Mae Hong Son

Village Karen 

L’endroit où nous sommes allés est “Baan Mai Naisoi Temporary Shelter Area” ; c’était pas incroyable mais je partage au cas où. 

Viewpoint de Mae Hong Son pour le coucher de soleil

Le viewpoint se trouve juste au dessus de Wat Phrathat Doi Kongmu, il suffit de monter le petit chemin qui grimpe jusqu’au monastère et vous aurez 2 possibilités. Une après le petit monastère et une directement en haut de la petite pente.

Ban Rak Thai

Faites bien attention car pour aller à Ban Rak Thai ça monte très très fort en scooter depuis Mae Hong Son, ne prenez pas un scooter nul à deux dessus (normalement le loueur à Mae Hong Son vous le dira). Nous avons loué un 125 en étant deux et ça s’est bien passé. Attention s’il a plu car certains virages seront un peu difficiles donc roulez doucement. 
Depuis Mae Hong Son c’est aussi pa tout prêt mais cette journée se combine bien (avec le pont en bambou, Pang Oung voir d’autres visites).

Lod Cave & Jabo

Lod Cave est vraiment très jolie, la logique serait d’ailleurs de faire cette excursion depuis Pai. Nous devions la faire depuis Mae Hong Son pour Loy Krathong et être à Mae Hong Son le soir. Dans la cave je vous recommande quand même de prendre la guide avec la lanterne, sinon ça me parait impossible de s’y retrouver. Ca coûte 15$ avec le petit tour en bateau.

La route annexe entre Lod Cave & Jabo est explosée mais elle est vraiment très belle. La carte est ci-dessous.

Les virages de Mae Hong Son

Mae Hong Son est une région connue pour ses routes : “1300 virages depuis Chiang Mai”, “la route de l’enfer”, blalba. Honnêtement la route entre Mae Hong Son & Pai c’est du gâteau : 

  • Les routes sont parfaites au niveau du revêtement
  • Il y a très peu de trafic
  • Tout est à peu près bien signalisé pour les virages

En revanche ça reste une route de montagne et effectivement ça tourne non-stop :

  • Par une journée “normale” les freinages se font facilement, on voit ce qu’il se passe et hormis quelques virages vraiment hardcore ça se fait sans problème.
  • Par une journée pluvieuse avec du brouillard cela doit devenir un enfer car il y a énormément de dénivelé et beaucoup de virages avec une visibilité limitée (par beau temps on voit bien qu’il n’y a rien, mais avec du brouilard tu sais jamais…).

Attention gardez à l’esprit qu’on habite au Vietnam, qu’on est habitué à se balader en scooter & moto en Asie, qu’on a déjà vécu pas mal de trucs sur une moto (éboulements, route dans la boue, etc.) par exemple au Vietnam à Y Ty ou à Hoang Su Phi. Si c’est votre premier voyage en Asie il faut grandement tempérer mes propos (vous n’êtes pas habitué à la conduite, les Thaïs roulent fort, etc.). Faites attention à tout, à votre assurance, à être le moins lourd possible, à annuler une journée de scooter s’il y a un orage, etc.

Où dormir à Mae Hong Son

Faites bien attention car Mae Hong Son est une région de Thaïlande. Donc si vous cherchez sur les sites de réservation vous allez avoir des hôtels dans toute la région, n’oubliez pas de filtrer sur la carte pour vérifier où l’hôtel est situé.

A Mae Hong Son nous avons dormi au au Gims Resort, la nuit est à 1000 THB (30€). Nous n’avions rien trouvé d’incroyable à Mae Hong Son hormis le Fern Resort mais même lui semblait pas fou (50€ la nuit mais à l’écart dans la campagne). 

Dans la campagne autour de Mae Hong Son on avait repéré quelques adresses : 

  • Lee Wine Rak Thai Resort – L’hôtel situé dans le village de Ban Rak Thai, si vous voulez dormir dans les plantations de thé et voir des touristes prendre des photos la journée c’est par là. A partir de X€ la nuit (j’ai pas trouvé le prix sur internet)
  • Bar 124 – C’est l’endroit où nous avions réservé pour passer une nuit dans les environs de Sappong. C’est au milieu de la campagne dans les rizières avec l’institut du riz de je sais pas quoi de la région juste en face. A partir de 30€ la nuit.
  • Pen Cave Homestay – L’endroit où on a déjeuné à Sappong, semblait très très sympa. A partir de 20€ la nuit.
  • Resort Kanlaya’s Eyrie – Le plus bel hôtel autour de Lod Cave à Sappong. A partir de 70€ la nuit.

Où manger à Mae Hong Son

Pour manger à Mae Hong Son on a pas 5000 adresses car on a toujours mangé aux mêmes endroits : 

Petit-déjeuner : 

  • Au marché de Mae Hong Son : Il y a quelques stands, beaucoup de monde et pas cher.
  • La vendeuse de porc grillé (au coin de Khunlun Praphat 2 Alley & Khunlumprapas Rd) : elle parle même anglais, vous prenez le nombre de brochettes que vous souhaitez avec un petit sac de sticky rice ou un grand sac. Un 7/11 est à quelques dizaines de mètres si vous avez besoin.
  • Bai Fern Restaurant : Si vous cherchez un restaurant normal, on a déjeuné une fois là bas et c’était bon. Attention c’est pas street food mais ils ont plein de choix et c’est bon.
  • THE stand du marché de nuit de Mae Hong Son : On a mangé là bas nos 3 soirs et c’était excellent, prenez les noodles ou le Pad Thai, c’est très bon (par contre évitez à tout prix le fried rice, il est pas ouf du tout). La photo du stand est ci-dessous, c’est juste en face du bureau de la police au nord-ouest du lac. Il y a quelques tables à l’arrière de la gargotte. 

C’est ce stand

Comment aller à Mae Hong Son ? 

Pour nous cela a été très simple :

Avion entre Chiang Mai et Mae Hong Son : Entre 50 & 70€ avec Bangkok Airways, ça dure une grosse demi-heure et vous arrivez tout de suite dans Mae Hong Son. Il semble y avoir aussi des vols entre Bangkok et Mae Hong Son. Le vol est le matin donc vous ne perdez pas la journée (pour Mae Hong Son / Chiang Mai).

Minivan entre Chiang Mai & Pai : La compagnie qui semble avoir le monopole est Prem Pracha, ils ont une énorme flotte de minivan (surtout pour Pai Chiang Mai en fait), pour nous aucun problème le minivan était à l’heure, un arrêt de 5 minutes à Sappong et une arrivée au bout de 2h de trajet à Pai. On a réservé le ticket directement le soir à la gare de bus. 

Questions ?

Vous avez des questions sur Mae Hong Son ? n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

4 comments

  1. Patrick Pakula

    Bonjour,
    Nous sommes à Chiang Mai et partons pour Pai et Mae hong son aujourd’hui. Merci pour ce compte rendu qui nous sera sans doute utile.
    La réservation d’une chambre au Lee Wine Rukthai resort n’est pas simple, il faut passer par ce site et uniquement celui- là : https://reservation.roomscope.com/1166/en.
    et payer d’avance par bank transfer.
    Nous avons réservé 2 nuits pour 4700 THB.

    Cordialement.

    • Merci, ça servira à d’autres lecteurs 😉 Bon voyage !

  2. Corinne

    Bonjour,
    Nous sommes allés à Mae Hong Song, en janvier 2016 lors de notre 1ère découverte de l’Asie. Nous avons adoré manger le soir devant le lac et la belle Pagode. Nous avions dormi à Sang Tong Huts, des petites cabanes dans la forêt avec tous les petits bruits de la nuit : un beau dépaysement ! Mais que la route est longue pour revenir sur Chiang Maï. Je pense que votre solution avec le vol est une bonne idée ! Et quand je vois vos très belles photos, je pense que nous avons loupé Ban Rak Thai. Mais le reste c’est fait !!
    Merci encore pour votre Blog que je consulte régulièrement en vue de notre découverte du Vietnam. On hésite toujours pour y aller fin avril …

    • Merci beaucoup ! Ah ben tu peux y aller il n’y a aucun problème en ce moment 🙂

Type to Search

See all results