Danang au Vietnam – Entre le col des nuages, Son Tra & les Chams

Danang (ou Da Nang) est la définition même de la ville oubliée lors d’un voyage au Vietnam, c’est une ville qui est traversée par quasiment tous les voyageurs mais où personne ne s’arrête (car tout le monde va à Hoi An). J’ai suivi ce même chemin puisque j’ai moi même traversé la ville plein de fois en allant à Hoi An, mais pour l’anniversaire de ma femme cette fois “c’est sûr on fait un weekend à Danang“. Du coup quelques mois plus tard nous voici un weekend de janvier pour 2 jours à Danang… et uniquement Danang !

En scooter vers le col des nuages

Après une arrivée assez tardive à l’aéroport de Danang nous passons notre première nuit à l’hôtel Moclan Boutique Hotel (excellente adresse en passant, j’en parle plus bas).

Tranquille

Le lendemain matin on prend la direction d’un restaurant de Mi Quang (plat typique du Centre) assez connu de Danang, pour la photo c’est clair que le plat est magnifique mais dans l’assiette ça manque un peu de goût. Habituellement c’est difficile de mal manger dans le Centre et pourtant on a réussi.

On traverse tranquillement Danang, la ville semble assez agréable avec ses larges ponts et ses petits buildings. Franchement on a vu pire comme ville en Asie non ?

Nous prenons la direction du col des nuages situé au Nord de la ville, nous traversons Danang en longeant la mer. En ce samedi matin de janvier il faut bien le dire le temps est assez gris !

La montée vers le col des nuages

Peu après nous arrivons en bas du col des nuages, on commence à monter et rapidement les premiers viewpoints arrivent. La vue est vraiment superbe.

Je n’avais été au col des nuages qu’une fois, quasiment 3 ans auparavant en effectuant mon Easy Rider. La route est vraiment un petit plaisir, ça tourne beaucoup mais ce n’est jamais dangereux. Le bitume est parfait, le trafic est limité (quelques camions) et les dénivelés raisonnables.

Les paysages se succèdent mais ce qui est choquant c’est vraiment le changement de météo, on passe de grands moments ensoleillés à la brume en passant par la pluie. Et je suis pas marseillais puisque la montée est relativement courte (une petite demi-heure en comptant les arrêts). En arrivant au sommet ça ne manque pas, il y a un paquet de bus et surtout énormément de brumes, on ne voit strictement rien.

On essaye de passer de l’autre côté (côté Hué) mais là aussi il y a une brume de malade… 1 minute plus tard il n’y a plus rien. La météo change du tout au tout en quelques minutes, ça parait assez irréel.

On tente de redescendre mais quelques minutes après la brume revient, encore plus épaisse que jamais. On hésite, on tergiverse, on est incertains… bon j’arrête là tu as compris. On ne passera pas de l’autre côté…

La descente du col des nuages

En remontant au sommet on s’arrête quelques secondes pour faire des photos des bunkers, il faut bien dire qu’il y a foule. Le tourisme asiatique a explosé dans la région et c’est vraiment un petit monde qui se croise de façon assez drôle (les gros bus de coréens, les minivans avec les occidentaux, les plus “routards” sur leurs scooters ou en Easy Rider, les Jeeps, etc.).

En commençant à descendre on croise un énorme groupe de motards, il y en a des dizaines et ils ont l’air bien équipés. On s’arrête au niveau du plus beau point de vue du col des nuages, c’est juste après le sommet (doit y avoir 50-100m) en redescendant sur Danang.

Alors que l’on continue notre route vers Danang il se met à pleuvoir de façon terrible, la météo au col des nuages c’est quand même assez changeant. Bon je me plains mais il y a un vietnamien qui grimpe le col à pieds donc avec mes appareils photos qui coûtent le prix d’une voiture difficile de se plaindre. 

Il reste même les goûtes sur l’objectif de l’appareil photo !

15 minutes plus tard on est au niveau du premier point de vue, le soleil est là et les photos sont magnifiques. Je suis même recruté par une américaine pour lui faire son shooting photo ! Incroyable la différence de lumière en quelques minutes non ?

Petit coup de chance mais il y a même le train qui passe à ce moment, la ligne féroviaire doit être magique (oui le train passe à Danang mais pas à Hoi An).

En 2016 j’avais été sur le col des nuages avec une météo plus changeante, j’avais trouvé ça très beau mais là en prenant encore un peu plus le temps et avec du soleil c’est vraiment magnifique. De quoi faire une petit photo “couple goal”.

Oui bon, inutile de préciser que je suis à gauche

En route vers un petit village de pêcheurs

Tout en bas du col des nuages on tombe nez à nez avec quelques rizières, c’est les premières de la journée et je suis donc obligé de faire une photo car j’adore les rizières.

Quelques minutes plus tard nous sommes au niveau des magnifiques carrelets chinois à la sortie de Danang, la zone est immense avec plusieurs très grands carrelets (c’est les espèces de filets sur la photo ci-dessous). De quoi là encore faire quelques beaux clichés.

On tourne, retourne puis re-retourne (j’arrête là) et on trouve enfin l’entrée du petit village que l’on souhaite visiter légèrement à la sortie de Danang. C’est beaucoup trop drôle car avec le soleil absolument tout le village fait sécher ses vêtements. Grillage du train ou cables électriques, tout est réquisitionné.

On passe en scooter dans des ruelles très étroites, les enfants jouent, les femmes lavent le linge, les hommes… bon eux on sait pas trop ils doivent être en mer. 

On débouche sur le bord de mer, il y a 2 temples qui paraissent avoir été posé sur la plage un peu par hasard. Ici on ne doit pas rigoler avec les prières pour les pêcheurs.

En parlant de pêcheurs justement, il n’y en a pas un mais on imagine bien une grande partie du village monter dans les bateaux-paniers et aller affronter la mer en espérant la fameuse pêche miraculeuse. Les palmiers et ces bateaux feraient presque passer la destination pour paradisiaque… bon dans la réalité la mer de Chine fait rarement de cadeaux et à dû voler bien trop d’hommes à leurs familles. 

Pause Banh Xeo dans Danang

Il est déjà assez tard pour nous, on hésite donc à notre prochaine étape surtout qu’on a assez froid sur la moto (pluie, vent et temps gris font rarement bon ménage). Finalement on rentre sur Danang pour goûter un Banh Xeo qui semble excellent.

Pour être gentil le Banh Xeo était juste moyen, on a pas vraiment aimé et c’était plein de coréens. C’était le second restaurant qu’on essayait de la liste des bonnes adresses de l’hôtel et un second “échec”. Du coup on va plutôt faire nos recherches nous-même. Je ne dis pas que c’est l’enfer non-plus car ça reste correct mais pour un second repas c’est une seconde déception.

En direction d’un village paumé

On quitte Danang une seconde fois et on part plein Sud jusqu’à un petit village repéré sur un site vietnamien. En arrivant dans les environs du village il y a des rizières vraiment magnifiques. Malheureusement je n’ai pas pris mon téléobjectif donc j’ai des photos “de loin”.

Le petit village est loin d’être une révélation, je m’attendais à beaucoup mieux du point de vue des bâtiments. Il y a quelques vieilles maisons mais rien de bien fou à se mettre sous la dent.

C’est un jour de fête donc il y a plusieurs maisons avec de grandes tables, le marché vend des légumes, bref rien qui sort de l’ordinaire au Vietnam. Les nuages sont de plus en plus menaçants, on a rien pour se protéger de la pluie, il va falloir se décider vite ! Finalement on en a marre et on décide de rentrer à Danang.

En rentrant en fin d’après-midi à Danang je ne peux m’empêcher de trouver des similitudes entre Danang & Nha Trang, des endroits beaux mais des grandes villes où le bord de mer regroupe d’immenses tours les unes à côté des autres.

Dîner dans un boui-boui et le pont du dragon

Pour le dîner on arrête les bêtises et ma femme trouve un restaurant de rue recommandé sur les sites internet de vietnamiens (comprendre : excellent). Bien évidemment sur place la nourriture est dingue, le Cao Lau est normal mais les “Nem Ran” sont absolument folles. C’est des espèces de nems mais encore beaucoup plus croustillantes, ça colle au dent comme c’est pas possible mais c’est de la folie (l’adresse est plus bas). A ne pas manquer !

Nous finissons la soirée en marchant le long du pont du dragon. C’est un pont très connu à Danang car le pont… crache du feu. Oui c’est pas des bêtises et c’est assez spectaculaire à observer.

Chose assez drôle mais après le feu le dragon crache… de l’eau ! Pas mal de gens terminent trempés mais c’est assez sympa à voir.

C’est la douche pour ceux qui étaient en dessous !

Petit-déjeuner à 11h00 avec de la cuisine d’Hué

Le dimanche matin on a pas prévu de se lever tôt car… on est dimanche matin. Bon je mens un peu mais la météo annonce un temps immonde le matin et un grand ciel bleu l’après-midi donc on prend notre temps.

Dimanche en fin de matinée

On arrive lentement jusqu’à un restaurant de Banh Beo, sur place il y a en fait toute la nourriture d’Hué et on commande des Banh Beo et des Banh Ram It (là tu n’as peut-être rien compris donc je t’invite à aller lire mon Food Tour sur Hué). Les plats sont excellents même si les Banh Beo à Hoi An ou Danang ont souvent une espèce de sauce supplémentaire qui me plait moins.

Le restaurant est une institution à Danang, ils passent (les employées du restaurant) la matinée à préparer la nourriture pour le reste de la journée. La patronne est beaucoup trop sympa (sa fille étudie à Lyon) et alors qu’on discute avec elle un client vient commander 700 Banh Ram It (ça n’a l’air de choquer personne, je suppose qu’ils livrent des restaurants de la ville ?). Du coup on repassera dans l’après-midi pour récupérer nos Banh Ram It pour la belle famille d’Hanoi !

Le magnifique musée Cham de Danang

On fait quelques centaines de mètres et on arrive au musée Cham de Danang, c’est sûrement la visite la plus connue de Danang et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est très superbe.

C’est censé être un des plus beaux musées du Vietnam et il possède certaines pièces assez impressionnantes. Tout est bien entendu à propos des Chams. Pour faire simple c’est les descendants du royaume Champa, un ancien grand royaume d’Asie du Sud-Est. J’avais parlé rapidement des Chams lors de mon passage à Nha Trang, mais aussi dans les minorités musulmanes Chams de Chau Doc (en fonction des influences et de l’histoire les Chams sont Hindous ou Musulmans).

Le musée est pile à la bonne taille, ni trop long ni trop court. Et surtout le musée est varié. Oui il y a bien entendu des salles avec des pièces de toutes les tailles mais il y en a une autre avec des photos des vêtements ou des arts chams. Chose extrêmement sympa mais plusieurs ordinateurs sont disposés dans les salles avec de la lecture supplémentaire ou des vues à 360° des monuments Chams (et pas que dans la région de Danang). Je termine par cela mais certains textes du musée sont aussi en français.

En route pour Son Tra et son grand Bouddha

Après le musée Cham il faut ensuite s’extirper de Danang et prendre plein Nord en longeant la mer en direction du grand Bouddha de Son Tra. Tu peux voir le grand bouddha de très loin donc c’est impossible de se tromper. En longeant la plage la vue est magnifique avec les bateaux paniers et surtout une lumière iréelle, une espèce de mélange entre nuages menaçants, brume et grand soleil.

En arrivant dans les environs de Son Tra le paysage devient beaucoup plus naturel, on change alors complètement d’environnement avec de belles forêts et la mer en contre-bas.

Le grand bouddha est… grand, oui le suspens était insoutenable. Il y a un peu de monde mais honnêtement c’est quand même beau à voir (et pourtant je suis ceinture noire de Bouddha assis, Bouddha couché et Bouddha debout après avoir véçu 2 ans en Birmanie).

Il y a une pagode attenante au Bouddha mais rien de bien fou, c’est trop neuf pour que j’apprécie (il y a beaucoup de lieux de cultes qui sont vraiment nouveaux, du coup une pagode immense construite en 2015 ça me fait moins rêver qu’une vieille pagode à l’abandon qui a quelques dizaines d’années).

Le tour de Son Tra

On reprend le scooter et on roule jusqu’à l’Intercontinental, un hôtel de luxe situé à la pointe Nord de Son Tra. Sur la route on peut voir quelques baies avec des pêcheurs (et des bungalows), la zone donne l’impression de se développer mais ce n’est pas non plus Nha Trang, loin de là.

En continuant un peu plus on arrive au plus beau panorama de la journée, l’endroit est magique et ça ne ressemble plus vraiment au Vietnam d’ailleurs, on se croirait à Kenting à Taiwan.

On trouve un petit chemin qui serpente au dessus de l’Intercontinental, la montée est extrêmement prononcée mais arrivée en haut ça s’annonce bien.

La route longe la mer mais on ne voit pas tant que ça le paysage car il y a énormément de végétations et des éboulements. A ce moment on est quasiment à côté de Danang mais pourtant dans un environnement tellement différent, on entend les oiseaux, on voit des singes, bref c’est plein de vie.

Pour rigoler je lâche même un petit “putain on laisse la nature tranquille et du coup on voit plus la mer”, c’est simplement la définition de la péninsule de Son Tra (après avoir passé l’Intercontinental). Pour les photos c’est la galère car la lumière est bizarre donc je fais quelques photos d’ambiance. La route a aussi tendance à être très vallonnée donc je dois faire attention et avec les éboulements je redouble de vigilance (je commence à manquer de synonymes).

Finalement après avoir traversé Son Tra on arrive de l’autre côté, on est au bout du port de Danang et les navires des gardes-côtes (ou de l’armée ?) stationnent dans le coin.

Pour nous la fin d’après-midi se passera à acheter quelques trucs pour la famille de ma femme, à manger un Banh Mi et à attendre à l’hôtel pour rejoindre l’aéroport. Je ne peux terminer sur une note très classique au Vietnam (ça m’arrive quasiment tous les weekends), nous avons pris un vol low-cost (Vietjet, la meilleure compagnie low-cost du pays) et notre vol a été retardé de 2h50. Du coup au lieu de revenir à la maison à 22h00 on a ouvert la porte à quasiment 2h du matin. Oui c’est pas cher mais on a ce qu’on paye.

Conseils pour visiter Danang

Quoi faire à Danang ?

Le col des nuages à Danang

  • Rien de particulier à savoir, la route est belle et en bon état, prenez le temps de profiter, ne doublez pas les camions dans les virages et tout se passera bien. S’il pleut faites quand même très attention, surtout en scooter automatique. Allez y tout doucement sur le frein avant !
  • Le plus beau point de vue est juste après le sommet en venant d’Hué, (donc quand vous redescendez sur Danang), c’est littéralement 100 mètres après le sommet.
  • La météo semble extrêmement changeante au niveau du col, on a eu une énorme averse et 10 minutes après il y avait un grand soleil. On a commencé la montée en tee-shirt, terminé avec sweat et manteaux et pareil dans l’autre sens.
  • A noter que comme toujours la météo semble plus capricieuse en saison des pluies au Nord du col des nuages (qui est la limite météorologique entre le Nord & Sud du Vietnam). Il semblait pas y avoir beaucoup de soleil du côté d’Hué alors qu’on en avait avec parcimonie du côté de Danang.
  • Si vous avez peur les Easy Rider sont vraiment une excellente méthode pour ne pas avoir à conduire vous même.

La péninsule de Son Tra

  • La péninsule de Son Tra est vraiment très belle, le plus simple (et les plus beaux paysages) se trouve réellement entre l’immense Bouddha et l’Intercontinental
  • Si vous souhaitez il est possible de faire tout le tour de la Péninsule (on termine littéralement dans le port de l’armée/gardes-côte) en suivant la carte sur Google Map.
  • Attention la route”Monkey pass” semblait particulièrement difficile, ma femme avait lu des choses assez négatives sur des sites vietnamiens et étant donné qu’on avait un scooter automatique à deux on a pas voulu prendre le risque de se retrouver sur une route un peu trop difficile.

Après l’Intercontinental :

  • Une fois l’Intercontinental passé les paysages sont beaux mais il y a énormément de verdures, il y a donc très peu d’endroits avec une vue dégagée.
  • Cet endroit semble être le paradis des photographes animaliers, on a vu facilement une dizaine de photographes vietnamiens avec d’immenses téléobjectifs (je suppose pour les oiseaux/singes).
  • La route est en bon état, attention en revanche car on a vu des dizaines de petits ou gros éboulements, ainsi que de nombreux panneaux annonçant un grand danger en cas de pluie. Ne tentez pas le diable et n’allez pas sur cette route pendant ou juste après des intenpéries. 
  • Certains passages montent ou descendent beaucoup, faites donc attention surtout à deux sur le scooter. C’est pas très compliqué mais faut pas se la jouer Alain Prost. 
  • Il n’y a aucune station essence une fois arrivé sur la péninsule, faites donc le plein avant car le scooter a tendance a pas mal avaler dans les pentes avec un très gros dénivelé

Le pont du dragon

  • Le pont du dragon crache des flammes le weekend à 21h00, il y a du monde qui vient voir cela mais ce n’est pas non plus la folie.
  • La police de Danang ferme le pont à la circulation quelques minutes avant le début de l’événement, vous pouvez donc facilement bouger dessous.
  • Attention c’est très court et ça ne dure que quelques minutes, je m’attendais à voir quelque chose de beaucoup plus long mais très clairement il y a des flammes 3 fois, de l’eau 3 fois et on rentre à l’hôtel. Pas besoin de faire Hoi An à Danang en scooter uniquement pour ça.
  • Si vous avez loué un scooter pas d’inquiétude, vous pouvez le garer juste avant le pont ou carrément le long de la route sur le pont (tout le monde fait ça).

Où dormir à Danang ?

Danang est une ville assez bizarre du point de vue du tourisme, c’est en effet une destination qui est pour les asiatiques et pas pour les occidentaux. Ne cherchez pas de petit hôtel de charme à Danang, ça n’existe pas. Pour les petits “boutique-hôtel” avec une piscine au bord des rizières il faut aller à Hoi An. Attention il y a aussi beaucoup de condo à Danang donc énormément de chambres à louer dans de vrais immeubles sur Agoda/Booking. Danang est une ville dominée par les grands bâtiments et les hôtels avec beaucoup de chambres. Le gros avantage c’est qu’il y a constamment des piscines sur le toit des immeubles et que ça vous fera des photos terribles (oui faut bien trouver des arguments).

Si vous cherchez quelque chose de mignon à Danang ça existe car c’est ce que cherchent la jeunesse vietnamienne mais c’est souvent dans de petits immeubles de quelques étages. Faire étape à Danang fait sens pour une nuit je pense, surtout si vous ne venez pas d’Hué et que vous n’avez pas vu le col des nuages. Dans ce cas vous pouvez sans problème louer un scooter, partir vous balader vers le col des nuages, passer par le musée cham et faire un petit tour à Son Tra (ou un grand tour si vous êtes un peu plus chaud). Si vous êtes là le weekend vous pourriez même voir le pont du dragon prendre feu !

Frangipani Boutique Hotel Da Nang ; à partir de 30$ par nuit : A ce prix c’est cadeau, c’est Moclan en moins cher et avec une piscine (avec aussi des chambres moins bien). Un super rapport qualité-prix. 

Moclan Boutique Hotel ; à partir de 50$ par nuit : A Danang nous avons logé à l’hôtel Moclan et c’était parfait, c’est un petit hôtel vraiment mignon dans un petit bâtiment légèrement à l’écart du Centre (plutôt du côté de Son Tra et de la plage que de l’aéroport). Attention ce n’est pas parfait, il n’y a pas de petit-déjeuner mais ça faisait longtemps que je n’avais pas eu un service pareil dans un hôtel à moins de 50€, le staff se met vraiment en quatre pour vous. Les chambres sont très grandes, vraiment jolies, enfin bref c’est très bien (mais à Hoi An tu as aussi bien pour le même prix avec une petite piscine et une vue sur les rizières).

Fusion Maia ; à partir de 400$ la nuit avec 2 soins au Spa déjà compris: je le mets ici car c’est un hôtel dont je rêve depuis plusieurs années. C’est un hôtel très haut de gamme constitué de petites villas avec piscines, l’endroit est magnifique et j’irai y passer quelques nuits un jour !

Je vous mets rien entre les deux (abordable et ultra luxe) car de mon point de vue vous aurez beaucoup mieux à Hoi An, vous pouvez dans tous les cas chercher plein d’hôtels directement sur Agoda

Où manger à Danang ?

188 Le Duan (c’est l’adresse, y’a pas de nom) – Attention le truc qui tabasse, le Cao Lau est pas mal mais sans plus… en revanche les Nem Ran étaient fantastiques. Le restaurant ressemble à rien du tout de l’extérieur (même de l’intérieur d’ailleurs) mais allez goûter les Nem Ran, vraiment !

Quan Tran : Un restaurant hyper connu de Danang qui permet de faire… alors là le nom ! En gros tu prends tes feuilles de riz, tu mets tout un tas d’herbes et de salades, tu rajoutes des tranches de viande et tu plonges dans une sauce… c’est super bon.

Bánh bèo Bà Bé : Un excellent restaurant qui sert beaucoup de spécialité… qui pour moi sont plutôt de Hué. Après 2 repas pas excellents ça nous a remis d’aplomb pour manger toute la journée.  Très bon.

Bánh Mì̀ Bà Lan : Un Banh Mi qui passe pas mal, pas non plus incroyable mais ça passe sans souci pour le 4h ! Pour information c’est juste à côté du musée cham de Danang et il y a un petit marché juste à côté… ça se combine bien ! Attention il y a 50000 stands “Banh Mi Ba Lan” dans Danang.

Chè Liên : Che (dessert) super connu de Danang, ne pas louper le Che au Durian (le fruit qui pue mais qui est bon) qui est la spécialité. Parfait le soir !

Brice comment j’intègre Danang dans mon voyage au Vietnam ?

En voila une excellente question qui fera office de conclusion. La plupart des voyageurs ne vont que traverser Danang, en venant d’Hué et en se rendant à Hoi An puis en revenant à Danang pour prendre un vol ou un train.

Vous avez un programme court (2 semaines ou moins au Vietnam):

Oubliez Danang, enfin plutôt visitez le col des nuages en venant d’Hué et arrêtez-vous au maximum au musée Cham (mieux que les montagnes de marbres / marble mountains).

Vous avez un programme plus long (3 semaines et plus au Vietnam):

Arrêtez-vous 1 nuit à Danang, prenez le temps de bien manger, faites si possible votre nuit un samedi pour voir le pont et profitez de la magnifique péninsule de Son Tra ! Attention même si vous avez 3 semaines au Vietnam Danang n’est pas un incontournable donc vous pourrez rajouter une nuit autre part (dans le Nord, dans le delta du Mékong, etc.), enfin j’espère quand même que cet article vous intriguera assez pour aller voir de vos propres yeux à quoi ressemble cette ville !

Questions ?

Vous avez des questions sur cet article ou des suggestions pour d’autres lecteurs à propos de Danang ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous. Pour rappel vous pouvez aussi lire tous mes articles sur Hué ainsi que tous les articles sur Hoi An.

Leave a Reply

Type to Search

See all results