Croisière dans le delta du Mékong – Mon expérience sur le Bassac

Le delta du Mékong je commence à en avoir fait le tour, je suis allé dans beaucoup d’endroits et pour pas mal d’entre eux plusieurs fois (j’ai quand même déjà été 6 fois à Can Tho). Alors quand l’occasion de prendre part à ma première croisière dans le delta du Mékong s’est présentée j’ai sauté dessus. Me voici donc un samedi matin sur le quai principal de Can Tho, prêt à embarquer pour quasiment 24h sur le Bassac (le nom du navire) pour aller de Can Tho à Cai Be.

Arrivée sur le bateau

J’arrive sur le bateau peu avant midi, enfin avant le bateau il y a l’épisode marrant de la marche sur le quai principal de Can Tho. Pour faire simple la moitié des personnes sur ce quai sont des rabatteurs pour faire un tour jusqu’au marché flottant. Au bout de 2-3 “boat ? floating market ?” je dis au mec que je vais sur le bassac, du coup il prévient les autres et j’ai plus de demandes, cool.

J’y suis allé un peu fort sur Photoshop, me demandez pas pourquoi je ne sais pas non plus !

Je suis ensuite rapidement sur le bateau, je prends possession de ma cabine, je fais quelques photos, je dépose mes affaires puis je pars faire un tour sur le pont principal. On attend que tout le monde embarque sur le bateau et surtout on attend le patron, Benoit. Je l’ai connu grâce à mon travail et il m’a gentillement invité le weekend pour qu’on aille faire un tour dans le delta !

On quitte Can Tho en direction de Tra On

Peu de temps après l’arrivée de tout le monde le Bassac se met en route et c’est le début de la croisière dans le delta du Mékong.

Le début de la croisière n’est pas le plus intéressant car on descend l’un des bras principaux du Mékong pour rejoindre Tra On où l’on va tourner pour s’enfoncer dans le canal Nikolai. Là je fais comme si j’étais un expert des canaux du delta du Mékong mais il faut pas croire, on bosse sur les noms sur ce blog !

On passe à table pendant que le navire se déplace, la nourriture est excellente, il y a du très bon poisson, un excellent porc, des légumes…

Mais bon le plus important c’est quand même de faire des photos ! D’ailleurs c’est aussi à ce moment qu’on tourne dans canal Nikolai, on vient tout juste d’arriver à Tra On qui est une ville légèrement au Sud de Can Tho.

Croisière dans le canal Nikolai

Le canal est une longue ligne droite, autant sur une autoroute ça donne pas envie, autant avec de beaux nuages et le Mékong ça donne directement envie de continuer toute la journée !

Bien évidemment on croise un peu de tout, des petits navires, des petites pirogues ou des bateaux chargés jusqu’au cou.

Oui c’est que le haut du bateau !

Un pêcheur !

Il y a aussi pas mal de maisons ou de petits entrepots, je vais essayer de ne pas le répéter tout l’article mais c’est sublime.

Je passe mon temps à faire des photos (surprenants) mais pendant ce temps la plupart des personnes sur la croisière sont à l’avant du bateau sur des chaises ou dans des transats. Tout le monde semble être à deux doigts du burnout.

Arrivée dans la ville de Tam Binh

En écrivant cet article je me rends compte que je l’écris comme quelqu’un qui est déjà allé un paquet de fois dans le delta du Mékong, je vais donc essayer de reprendre les bases. En arrivant à Tam Binh on traverse une ville du delta du Mékong, cela implique donc souvent des petits maisons sur pilotis pour s’adapter aux crues du Mékong (à Chau Doc à la frontière avec la Cambodge c’est des énormes pilotis !).

Quelques minutes après on croise un autre bateau qui passe pile devant un petit temple. Le delta est généralement une terre où la religion est très variée, des temples khmers, des pagodes chinoises, des pagodes plus “vietnamiennes”, des temples caodaïstes, bref on trouve de tout.

Bien entendu on verra tout au long de cette croisière dans le delta du Mékong des dizaines de petits bacs, en effet le delta du Mékong ne possède pas tant de ponts que ça (surtout à la campagne), il y a donc régulièrement des petits bateaux qui font des allers/retours pour que les gens puissent passer. Souvent à moto ou en vélo, parfois à pied et occasionnellement en voiture.

Je ne vous mets pas toutes les photos mais honnêtement j’ai pris énormément de clichés car c’était absolument somptueux. Il faut dire qu’avec une météo comme celle-ci c’est difficile de louper ses photos.

Le riz et la religion

A ce moment il est un peu plus de 15h00 et l’on quitte progressivement le canal pour reprendre une espèce de rivière. On arrête donc la ligne droite et on commence à serpenter entre les cocotiers (oui c’est un enfer cette croisière).

Au loin Benoit me mentionne que le bateau qui arrive est un bateau de transport de poissons. Bon et puis il faut bien dire qu’avec l’église en arrière-plan c’est très photogénique.

Ce que j’ai oublié de préciser c’est que le bateau transporte des poissons vivants ! Et oui c’est ça le miracle vietnamien. Il a une énorme cale et à l’intérieur de quoi changer sa télévision et mettre un coup de peinture sur le bateau (oui c’est un paquet d’argent tous ces poissons).

On peut voir l’ouverture dans la calle, en dessous y’a du poisson encore vivant !

Quelques minutes après on tombe sur une autre église puis un temple caodaïste, quand je vous dis qu’il y en a partout !

Enfin on passe devant un énorme entrepôt avec des bateaux de transport de riz chargés à raz-bord, dommage que l’arrière-plan soit moche ça aurait pu faire une belle photo.

Arrêt de la croisière et petite balade à pied

La croisière s’arrête et c’est l’heure pour moi de passer par la cabine pour prendre la crème solaire, et oui mi-février dans le Sud du Vietnam il faut faire gaffe.

Quelques minutes après on est sur une barque à moteur en direction d’un petit canal, finalement la barque fait un grand cercle et  nous dépose le long d’une route (enfin, un chemin plutôt).

Je suis accompagné de 5 autres français, tous la cinquantaine et très sympas. Notre guide Tine (qui vient de My Tho) est aussi très sympa (et oui navré tout le monde est gentil sur le bateau) et donne des explications sur les fruits et légumes du delta ! J’apprends un truc mais on plante aussi souvent de la citronnelle prêt des maisons pour faire fuir les serpents (c’est très coupant donc d’après la coutume les serpents n’aiment pas).

On marche un peu et on arrive devant une belle plaine de rizières, l’occasion pour Tine d’expliquer les différences entre les riz et les différences de cultures au Vietnam. En tant qu’expert (mondialement reconnu) des rizières au Vietnam je dois dire qu’il n’y a pas une erreur (3 récoltes dans les zones irriguées du delta, 2 récoltes dans les plaines du nord, une seule récolte dans les montagnes, 20 sur 20 !).

On continue notre balade à l’ombre des cocotiers puis l’on débouche sur une petite maison où nous attendent un bon gros paquet de fruits du delta du Mékong.

Finalement c’est la régalade et tout le monde termine les assiettes, je dois dire que je suis un grand fan des mangues mais que la plupart des mes amis de croisière ont un très gros faible pour les ananas du delta du Mékong.

La tombée de la nuit sur le Mékong

Lors de notre retour sur le bateau le couché de soleil est déjà passé, il reste cependant encore un peu de lumière et je fais quelques belles photos. Ça ne fera pas la couverture des magazines mais il y a une ambiance.

Le bateau continue encore de naviguer, ça c’est une chose très surprenante pour moi car dans la baie d’Halong les bateaux naviguent au final très peu. Là on arrête pas d’avancer (pendant le brieffing la guide Tine nous a expliqué qu’on allait faire 115 kilomètres) et même avec la nuit qui tombe le capitaine continue de mener sa barque enfin son navire.

De nuit on continue alors que c’est l’heure de l’apéro. Oui c’est un sentiment assez magnifique que de boire l’apéro, avec des chips assis sur un transat sur un bateau dans le delta du Mékong… tout en voyant le riz remplir les cales de plusieurs bateaux.

Si vous regardez bien on voit même les gens qui assistent au transfert du riz sur les photos

Alors que l’on passe à table on continue encore de naviguer, on s’arrêtera en fait peu après le dîner si je ne dis pas de bêtises. Les plats pour le dîner seront excellents et je ne pourrai m’arrêter de regarder tous ces bateaux (et même les bacs qui continuent de convoyer les motos d’un côté à l’autre du bras du Mékong même de nuit).

6h00 du matin sur le pont supérieur du Bassac

J’ai beaucoup discuté avec Benoit, le patron du bateau, le soir précédent et j’ai donc dormi 5 petites heures. Lorsque le téléphone sonne à 6h00 du matin ça pique énormément mais quelques minutes plus tard je suis sur le pont principal pour assister au lever de soleil. C’est pas tous les jours qu’on peut assister à cela sur le Mékong.

Au loin les fours à brique fonctionnent à plein et quelques navires passent devant.

Quelques minutes plus tard c’est l’horreur, le soleil se lève rien que pour moi, Benoit et un voyageur qui semble insomniaque (il a expliqué à la guide qu’il dormait pas depuis des années).

Le bateau a déjà bien commencé à avancer et autour de nous c’est un spectacle sans fin, les petites barques qui passent, les bateaux chargés de marchandises, les petits maisons au bord de l’eau, bref le paradis.

On a même l’occasion de voir un remorqueur qui pousse une énorme barge.

Le petit-déjeuner et l’arrivée sur le bras principal du Mékong

Après une petite douche c’est l’heure du petit-déjeuner, il est excellent et on a même du pain et des viennoiseries fraîches car le bateau possède un four à pain (bon forcément si t’es Australien tu t’en fout un peu, mais si t’es français ça fait la différence).

On traverse une dernière petite ville, on imagine facilement la vie ici puisqu’il y a un grand marché et ses dizaines de motos qui attendent de repartir vers les villages du coin.

On débouche sur le bras principal du Mékong, et comme d’habitude le Mékong c’est très grand. Mais très grand de chez très grand.

En arrivant dans les environs de Cai Be on pourra observer plusieurs choses comme des bateaux construits au Cambodge (oui Benoit est expert des bateaux donc pose pas de questions… mais oui c’est vrai qu’ils étaient différents).

On a aussi pu voir les grandes fermes à poisson et juste à côté les bateaux qui attendent pour charger, et si vous avez l’oeil vous aurez bien entendu remarqué que c’est des bateaux… de transport de poissons vivants.

Balade dans les arroyos de Cai Be

En arrivant à Cai Be on ne s’arrête pas dans le tour classique et on s’arrête un peu plus loin sur un chemin que je ne connaissais pas, du coup c’est beaucoup plus sympa. Comme d’habitude beaucoup de dames qui attendent pour emmener les touristes.

Sur la petite barque c’est super sympa, la météo est avec nous et la balade se passe tranquillement. C’est très paisible et les reflets sur l’eau son magnifiques.

C’est le delta du mékong “classique”, c’est beau et plein de nature et parfois tu croises même une petite pagode.

Finalement on terminera la journée dans un endroit où l’on montre quelques artisanats, tout le monde semble avoir apprécié. Pour moi c’était surtout l’occasion d’acheter quelques cadeaux pour le bureau (car oui le lendemain matin c’est lundi et je dois bosser à l’autre bout du Vietnam !).

C’était la fin de la croisière, à 10h15 on débarque en plein Centre de Cai Be, il ne reste plus qu’à rejoindre Saigon, prendre mon vol jusqu’à Hanoi et rentrer à la maison.

Pour rappel vous pouvez lire l’article sur Cai Be pour découvrir mon passage 2 ans auparavant dans la région.

Le Bassac c’est quoi ?

Pour faire simple le Bassac c’est un bateau de taille moyenne pour le delta du Mékong, ce n’est pas un petit sampan pour un couple mais pas non plus un bateau pour 40 couples d’américains en croisière pendant 2 semaines. C’est un bateau “normal” et vu qu’il a été conçu par un français c’est très charmant, pas ostentatoire et… ben un truc qu’on aime en tant que français.

J’ai été invité sur le bateau par le propriétaire qui est venu avec moi et avec lequel j’ai partagé une chambre, on s’est connu au travail et c’est un ami des propriétaires du The Island Lodge (le plus bel hôtel de charme du delta du Mékong, tenu par un couple de français… oui le delta du Mékong francophone c’est petit !). Mon avis reste 100% honnête et mon but est surtout d’éviter de vous survendre la croisière (ça entraînerait après des mauvais avis ou des clients déçus !) mais je n’ai pas payé. Je pense d’ailleurs que j’ai même tendance à avoir un avis un peu trop pratique parfois.

Les chambres sont des chambres de bateau, il n’y a donc pas énormément de place. On peut poser 2 petites valises mais guère plus, même chose dans la SdB qui est assez petite. Les chambres sont un peu plus grandes que sur le Vat Phou dans le Sud du Laos, mais je ne sais pas si c’est à cause de l’agencement des chambres ou une impression générale. Pour être honnête avec vous hormis 2 douches j’ai passé uniquement 6 heures dans la cabine, je pense qu’hormis les quelques clients qui ont fait une sieste sous la climatisation absolument tout le monde était sur le pont supérieur toute la journée et toute la matinée le lendemain.

Le bateau est sur 2 ponts, tout le bas n’a rien d’incroyable car il y a beaucoup de chambres et simplement un petit salon avec le bar (bon si tu regardes ça d’un hôtel à 10€ tu dois avoir envie de balancer l’ordinateur contre le mur mais bon). En revanche l’étage est beaucoup plus beau avec un pont avant & arrière avec pas mal de chaises ou transats. C’est d’ailleurs là qu’on mange et l’endroit où j’ai passé le plus de temps. L’ensemble du bateau est décoré sans un style très boisé (là aussi j’enfonce des portes ouvertes).

Vous pouvez directement regarder les avis pour Bassac sur Tripadvisor ou voir les informations directement sur leur site internet.

Conseils pour votre croisière dans le delta du Mékong

Conseils généraux

  • Je n’ai pas fait d’autres croisières dans le delta du Mékong, difficile donc de vous partager mon expérience. J’ai simplement eu quelques retours de clients ou de lecteurs.
  • Comme je l’explique dans le grand guide sur le delta du Mékong les croisières dans le delta du Mékong sont plus chères que dans la baie d’Halong. C’est lié au fait qu’il y a moins de bateaux, moins de clients et aussi une organisation plus onéreuse (les bateaux ne font pas tous les jours le même programme, donc parfois le bateau perd de l’argent sur certains jours car il n’y a pas assez de monde, les distances sont beaucoup plus importantes, etc.).

  • Dans le delta du Mékong vous avez 3 options pour les croisières:
    • La croisière privée : il y a quelques croisières avec Sampan privé, généralement pas de climatisation, souvent le plus cher et de loin malgré le confort le plus basique. Comptez 400€ par personne pour une croisière de 48 heures (3 jours et 2 nuits).
    • La croisière “10 chambres” : c’est les bateaux les plus nombreux (pas de panique, il doit y avoir 1000x moins de bateau que sur la baie d’Halong), c’est le milieu de gamme du delta du Mékong (c’est le cas de Bassac). Ici on a un bon confort mais on est pas tout seul. Comptez 200€ par personne pour une croisière de 24 heures (2 jours & 1 nuit).
    • La croisière “luxe 40 cabines” : ça c’est souvent les croisières qui font Vietnam – Cambodge, là vous vous faites massacrer sur le budget mais c’est aussi du 4 étoiles. Quasiment pas de croisières d’uniquement quelques jours, on part rapidement sur du 4, 5, 10 jours ! Je ne connais pas les prix mais ça sera au minimum 1000-2000€ par personne, les prix varient énormément en fonction du type de cabine.

Les 3 ont des avantages et des inconvénients, à vous de choisir. Vous voulez un truc un peu bancal, sans climatisation et en payant un peu cher mais avec un bateau uniquement pour vous ? Vous voulez payé un peu moins cher, avoir un bon confort mais vous acceptez de pas être seul sur le bateau ? Vous adorez les croisières et vous êtes prêts à dépenser plusieurs milliers d’euros par personne pour une semaine entre le Vietnam et le Cambodge ? Bref chacun fera son choix !

Un lecteur du blog m’a dit qu’il avait visité le marché flottant de Long Xuyen l’après-midi (sans activité) au cours de sa croisière, faites attention !

Les croisières dans le delta du Mékong ne font pas les mêmes itinéraires, donc faites bien attention à ce point. Contrairement à la baie d’Halong où tout le monde fait la même chose, dans le delta du Mékong c’est chacun pour soit et dieu pour tous. Certaines croisières partent de My Tho, certaines de Ben Tre, d’autres de Cai Be, le sens peut être inversé, bref c’est très variable. Surtout toutes les destinations ne se valent pas et toutes les parties du Mékong ne sont pas aussi jolies que dans cet article.

On cherche une croisière pas chère, on a pas un gros budget

Et bien sache que tu peux abandonner l’idée d’une croisière où passé la nuit, c’est tout bonnement impossible si tu n’es pas prêt à mettre minimum 200€ par personne pour passer 24h sur un bateau.

On souhaite passer du Cambodge au Vietnam en croisière

L’Asie c’est pas l’Union Européenne donc c’est pas “portes ouvertes”, il n’y a aucune croisière qui fait des changements de pays sur des délais courts, c’est beaucoup trop compliqué à gérer d’un point de vue permis et affrètement et ça coûterait donc une fortune (c’est possible en privé si t’as plusieurs milliers d’euros à mettre hein). La solution est de faire une croisière depuis Chau Doc mais attention car il n’y a pas beaucoup de choix, quelques bateaux font du 3 jours et 2 nuits depuis Chau Doc (pour rappel Chau Doc c’est la ville à la frontière entre le Vietnam et le Cambodge).

Le marché flottant de Chau Doc !

Le conseil de l’expert mondial du delta du Mékong (source : Télé7Jours, Rustica & France Football)

Vérifiez bien que votre croisière vous permet de visiter les marchés flottants le matin.

Vérifiez bien si vous avez la climatisation ou pas dans la chambre, généralement on dort bien car le delta du Mékong est venté mais… ben c’est quand même plus agréable avec la climatisation.

Faites bien attention au site sur lequel vous réservez votre croisière, tout simplement car au Vietnam c’est magouilles et compagnie sur le nom du site:

  • Ce n’est pas parceque le site est “NOMDELACROISIERE.com” que vous êtes sur le site de la croisière, beaucoup d’agences achètent le nom de la croisière (et oui, c’est le far-west ici). Par exemple le site “SongXanhCruise” n’est pas le site officiel pour les croisière Song Xanh même si c’est le premier résultat à arriver sur Google.
  • Il faut vraiment regarder en bas de la page pour comprendre et voir quelle est la société.
  • Si vous passez par là avant votre voyage faites attention car c’est la même chose sur la baie d’Halong.

Questions ?

Vous avez des questions sur cette croisière dans le delta du Mékong ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

Type to Search

See all results