Xin Man – Une région incroyable perdue au Nord-Vietnam – Boucle LC / HSP [5-6/9]

Comme toujours dans les voyages c’est souvent des régions dont on attend le moins… dont on reçoit le plus. Après 3 jours de pluies à Hoang Su Phi, je prends la route en direction du Sud de Xin Man où se trouve le Tho Homestay. Xin Man est un district sur lequel je ne trouvais aucune information et que j’avais du mal à imaginer… je pense qu’après quelques photos vous allez rapidement comprendre pourquoi j’ai adoré cette région.

Les routes du district de Xin Man !

Contexte de cet article

Cet article fait partie d’une série d’articles sur un voyage de 9 jours entre Lao Cai et Hoang Su Phi. Cet article démarre en début d’après-midi en cinquième journée et continue sur toute la sixième comme l’indique le petit [5-6/9] dans le titre. La plupart de “l’action” de cet article se pase dans les environs du Tho Homestay (le point 5 sur la carte ci-dessous). 

Pour information Xin Man est un district à l’Ouest de Hoang Su Phi, en fait Xin Man c’est bloqué entre Hoang Su Phi & Ha Giang à l’Est et la région de Bac Ha & Si Ma Cai à l’Ouest. Je vous ai fait une petite carte ci-dessous pour que vous puissiez comprendre car c’est pas facile (je doute que ça soit dans le Lonely Planet !).

La grande montée après Xin Man

Je dois insister sur ce point car c’est la base de cet article à Xin Man, j’en suis à mon cinquième jour de voyage et les 2 premiers jours furent incroyables (même à tomber par terre). Cependant j’ai ensuite pris 2.5 jours de pluies avec des moments absolument délirants en moto (dans le mauvais sens) à passer dans des chemins boueux (un petit Paris-Dakar). En arrivant à Xin Man je suis au bout du rouleau, je suis trempé de partout et j’en ai marre. A tel point que j’hésite à rentrer directement à Bac Ha et prendre le premier bus pour Hanoi. 

Après le déjeuner je me dis “allez tente le coup, et puis dans 2 jours t’es de retour dans un bel hôtel”. Je reprends donc la moto, il est 13h20 mais après quelques virages à la sortie de Xin Man je vois enfin un peu de ciel bleu. Nous sommes mercredi après-midi et c’est la première fois que je vois ça depuis dimanche après-midi !

Juste après les rizières en terrasse commencent à apparaître, je fais quelques photos avec du soleil et mon moral remonte petit à petit. 

20 minutes plus tard je suis sur les fesses car les paysages deviennent incroyables, vraiment la vallée est couverte de rizières en terrasse et avec le soleil ça donne des clichés impressionnants. Je peux enfin refaire des photos avec un peu de lumière, je suis totalement euphorique ! La sortie de Xin Man (en direction du Sud) est à tomber par terre. 

Alors que je fais des photos des rizières, une famille arrive en marchant au loin. J’utilise donc mon Polaroid pour faire une photo de la famille, on attend 2 minutes et je leur donne la photo (qui est totalement claquée, je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais le focus n’était pas au bon endroit). 
Sur le coup la petite n’avait pas compris mais elle repart avec le sourire et son cadeau. 

Oui elle a le polaroid dans ses mains

Je continue ma route qui serpente dans les montagnes, ça monte assez fort car il y a un col à passer. Assez curieusement il y a peu de trafic sur cette route et elle n’est pas en trop mauvais état. 
Les paysages sont incroyables, il y a des rizières absolument partout. Je suis tellement heureux à ce moment après 3 jours de pluies… vous avez même pas idée ! La route DT178 entre Xin Man et Quang Binh est absolument magnifique, cela va rester comme une route marquante de tous mes voyages au Vietnam. 

This slideshow requires JavaScript.

La chute d’eau de Thac Tien

Au niveau du col il y a une belle chute d’eau à ne pas manquer, la chute d’eau est impossible à louper il y a une petite maison qui vend des boissons et un grand panneau.

J’ai pas de photo donc vous gagnez une photo de la vue quelques minutes avant la chute d’eau, pas mal non ?

La dame du magasin me dit qu’il y a 10 minutes pour descendre, en fait c’est encore moins que ça mais vu qu’il a beaucoup plu la nuit précédente les escaliers sont très glissants. 

En arrivant en bas c’est vrai que la chute d’eau est très belle, si vous êtes un lecteur assidu du blog vous savez pourtant que je déteste les chutes d’eau (et les grottes !).

Après avoir fait quelques photos et un break au magasin de boisson, je reprends la route. A ce moment c’est le seul passage où la route n’est pas en bon état (entre la chute d’eau et le sommet du col) pour une moto. 

En passant le col et en arrivant de l’autre côté c’est le retour du “schéma Hoang Su Phi”, il y a une brume importante. Je me dis “oh non, pourvu que ça recommence pas à pleuvoir” (signé Jean-michel traumatisé).

La grande descente jusqu’à Tho Homestay

Après quelques minutes de brume, le soleil est de nouveau présent. Ce qui est aussi présent c’est les paysages magnifiques, il y a beaucoup moins de rizières que la partie plus proche de la ville de Xin Man mais c’est sublime.

De ce côté il y a aussi un peu plus de maisons, cela n’est pas pour me déplaire d’avoir un peu plus de vie car entre Hoang Su Phi et la partie de Xin Man il n’y avait pas grand monde.

Bon c’est pas des buildings de ouf !

D’ailleurs en relisant cet article je me dis que c’est peut-être compliqué à comprendre, pour faire simple je suis parti de Xin Man sur la carte ci-dessous, je vais jusqu’à Tho Homestay et je viens de passer la chute d’eau (Thac Tien).

En continuant ma descente je tombe sur quelques plantations de thé, là aussi des habitants sont en train de récolter tout ça. Les photos ne sont pas incroyables mais ça fait du bien de photographier autre chose que du riz.

Le soleil est rasant, je suis obligé de m’arrêter pour faire d’autres photos des rizières. Vraiment j’ai l’impression de revivre, je suis totalement euphorique avec le soleil ! J’ai passé la journée sur la moto, j’ai commencé dans la pluie et la boue à Hoang Su phi mais depuis quelques heures le soleil est de retour à Xin Man, ça fait tellement du bien.

Sur la route des grands classiques du Vietnam, les enfants qui sortent de l’école avec les parents qui montent tout le monde sur une moto. Les jeunes filles qui aident les mamans à accrocher le linge, etc.

Je fais ensuite un tout droit jusqu’à mon point final, je ne sais pas combien d’heures j’ai conduit dans la journée mais quasiment non-stop de 6h30 du matin à 16h20 le soir. J’arrive au homestay dans le sud de Xin Man (Tho Homestay), je ne fais rien du tout pendant 1h en mode “un coca et des chips svp”. Je dis au proprio (Monsieur Tho) que le lendemain on peut faire une randonnée, je mange puis je me couche complètement au bout du rouleau.

AY Ty les pentes sont à 15% et ils ont que des panneaux 10%, à Xin Man les pentes sont à 10% et ils ont plein de panneaux 15%… c’est à rien y comprendre le Nord du Vietnam parfois !

Une incroyable journée dans le Sud de Xin Man

En me levant le lendemain matin à 6h30 je suis pas d’excellente humeur, j’ai assez mal dormi dans le homestay, le chien a commencé à aboyer à 5h du matin. Du coup je sais déjà que je vais annuler la seconde nuit au homestay et aller dormir dans une petite adresse pépite (avec un bungalow perdu dans la campagne avec la clim !) à 2h de moto de Tho Homestay.

Je suis censé faire une journée à pied dans la campagne de Xin Man, mais pour une raison que je n’explique pas Tho (le nom du papi & propriétaire du homestay) me dit qu’on part en scooter. Au début je pensais qu’on allait aller dans un endroit puis commencer à marcher de là bas mais ce n’était pas ça. D’ailleurs c’est assez drôle car il roule comme un papi, je peux donc même faire des photos en conduisant ma moto (si ma femme lit ça elle va me tuer, Xin Man ou pas).

Après 15 petites minutes sur la route, on quitte la région de Xin Man et on arrive… dans un marché des minorités ! Bon j’avais rien compris à ce que me racontait Tho mais du coup je suis content.

Encore un marché très touristique à Lang Chu

Le marché où l’on se trouve est assez petit mais bien évidemment il n’y a strictement aucun touriste. Je n’avais d’ailleurs jamais entendu parler de ce marché (c’est à Lang Chu le jeudi). Il faut bien le dire dans le Nord du Vietnam il y a des centaines d’endroits avec des marchés des minorités alors que… 50% ? (je balance des chiffres comme Nadine Morano ok ?) des touristes vont à Bac Ha ou Can Cau. 

Pour la photo c’est un régal, je fais quelques portraits, les gens sont souriants. Je n’imaginais pas un marché qui tienne la route à l’extrême Sud de la région de Xin Man et pourtant. 

Quand je dis capter des moments, en fait c’est limite si les gens ne viennent pas vers moi pour que je les prenne en photo. Vu que je parle quelques mots de vietnamiens je peux échanger 2-3 trucs, ça fait rigoler tout le monde. Bref super sympa.

Tho en profite pour s’arrêter au stand de viande, je lui ai dit que je voulais manger du porc… la vendeuse lui propose du chien (ouai c’est la même vendeuse que j’ai déjà pris en photo au début !). Il lui dit “non il mange pas de chien” et du coup il repart avec du porc (oui c’est aussi des moments comme ça la campagne reculée du Nord du Vietnam). 

Je fais encore quelques photos des gens autour, il y a pas mal de minorités différentes. Des H’mong, des Thaï blancs, des Dao Noirs (ouai je commence à être chaud pour les minorités) mais aussi d’autres que je ne reconnais pas (ouai bon je me suis un peu emballé ok ?).

Ca fait 20 minutes qu’on est dans le marché, j’aimerais bien rester un peu plus longtemps mais Tho n’a pas l’air de comprendre. Il doit penser que ça n’a rien de spécial comme lieu, du coup on reprend les motos et on retourne en direction de Xin Man. 

A travers les rizières autour du Tho Homestay

On commence à faire demi-tour puis au bout de 200 mètres Tho tourne à droite sur un petit pont, là encore on avance pas donc je peux prendre tranquillement ma photo. A ce moment je me dis que Tho fait peut-être exprès de rouler doucement lorsqu’il est avec des étrangers. 

Après quelques virages l’expression qui décrit le plus la scène est “ça envoie”. Je comprends rapidement que Tho semble habitué à montrer ce chemin aux étrangers qui passent dans son homestay, en effet il s’arrête régulièrement lorsque je suis à la traine (en gros que je me suis arrêté pour faire des photos).

On enchaîne quelques très belles vallées. C’est assez surprenant car depuis la route principale tu n’imagines pas de tels paysages dans le Sud de Xin Man (sur la route principale c’est des rizières plates alors qu’il y a de très belles terrasses sur les routes annexes). 

Quelques minutes plus tard c’est encore plus beau car les rizières sont sur des pentes plus prononcées, on est sur un mix entre Pu Luong et Sapa.

Pause chaussure, parcequ’il faut parler de ça

Bon je dois faire une pause dans mon récit pour vous expliquer un truc. Comme vous l’avez lu j’ai eu que de la pluie de lundi au mercredi après-midi lorsque j’étais à Hoang Su Phi, du coup j’ai eu pendant 3 jours les chaussures trempées et pleines de boues.

Etant donné que le mercredi après-midi il faisait beau à Xin Man, j’ai pu le jeudi matin mettre mes chaussures à peu près sèches. Et Franchement en 3 jours ça fait vraiment plaisir. Retour au récit mais du coup lorsque Tho tourne à gauche et descend dans la rivière je sens tout de suite l’entourloupe, je suppose qu’on va encore se mouiller les pieds ?

Bien évidemment je pourrais “tenter le coup” en mettant la première puis en tentant de traverser sans les pieds, le problème c’est que j’ai 4000 balles de matériel photo dans le sac donc je ne préfère pas tenter le coup car il y a de grosses pierres. Tant pis pour les chaussures. 

De l’autre côté de la rivière c’est époustoufflant, je m’arrête beaucoup car les paysages à Xin man sont à tomber par terre. Là encore ce n’est pas les rizières de Mu Cang Chai mais ça n’en demeure pas moins très beau.

Après la petite pause pipi de Tho, on traverse un autre petit pont de bois et… on est déjà de retour au homestay. Bon j’ai rien compris car Tho range la moto, on devait faire un tour à pied mais finalement je suis allé au marché et nous avons traversé des rizières en moto pendant 45 minutes (oui, nous avons quitté le homestay à genre 6h50 et nous sommes de retour au homestay à 8h10). 

On repart au marché de Lang Chu

Je fais une petite pause au homestay histoire de télécharger le résumé Youtube de la victoire de la France sur les USA au basket (Xin Man ou pas le résumé des championnats du monde de basket n’attend pas). Tho me fait comprendre qu’on mange à 11h00, puis qu’on pourra aller à la cascade dans l’après-midi. Je lui explique qu’on peut manger à 11h30 comme ça je peux retourner me balader tranquillement (oui le marché avait l’air super cool donc j’ai bien envie d’y retourner). Tout est ok et je fonce donc au marché (oui le même que visité précédemment). 

Lorsque j’arrive au marché je pose tranquillement la moto puis je commence à me balader. Tout de suite il y a un petit groupe qui s’affaire autour d’une vendeuse de plantes. Je capte l’expression d’une des mamies.  Ensuite tout le monde regarde la photo et tout le monde éclate de rire (même la mamie). Que ça fait du bien de voyager dans des endroits où ils doivent voir un étranger par mois au marché.

Je continue à pied et je trouve un très bel endroit, le cadre me parait génial malheureusement il ne se passe pas grand chose sur la photo, dommage.

Quelques minutes après c’est tout l’inverse, je tombe sur 2 mamies qui sont juste incroyables. Elles acceptent que je prenne des photos sauf que… comme souvent elles sont hyper tendues.
Même moi je suis pas naturel lorsqu’on me prend en photo alors la dame du fin fond du Vietnam qui prend jamais de photos c’est pas facile. Je fais le pitre pour détendre tout le monde et toutes les 2 rigolent (avec d’autres mamies derrière qui parlent de je ne sais quoi).

Franchement j’adore les portraits et je continue donc de me balader, je me fais alpaguer par une dame. Je suis bon pour faire toute la présentation, je travaille au Vietnam depuis 4 ans, je suis marié à une vietnamienne (en montrant la photo et l’alliance), je suis allé là, là et encore là. Enfin le truc classique. 

Je fais une photo que j’aime beaucoup (en posant l’appareil photo dans les pots de peinture). Pendant ce temps la coiffeuse me parle et connait quelques mots d’anglais, youhou !

Le marché est vraiment sur la fin et je marche donc jusqu’à un petit magasin qui vend gâteaux, lessives et boissons. J’achète un Coca mais en voulant payer avec un billet de 100 000 l’homme comprend que je veux 10 Coca, sa femme arrive peu après en lui disant “mais non il parlait en vietnamien, 1 Coca” et on se marre. Je passerai le prochain quart d’heure à regarder le résumé le match France USA, ça fait quand même plaisir.
Le petit magasin est l’endroit où se réunissent tous les Dao rouges, et comme toujours au Vietnam on adore les glaces (donc si t’as bien suivi dans ce marché il y a majoritairement des H’mongs & Thaï, puis quelques Dao rouges et Dao noirs).

Le même pont mais de l’autre côté

Je quitte le marché et je prends le même pont qu’avec Tho, sauf que cette fois je tourne à droite et… la route est vraiment explosée. Je roule pendant facilement 15 minutes sur une route pourrie de chez pourrie puis j’arrive en haut d’une énorme côte et… devinez quoi ? des rizières magnifiques !

De ce côté de la vallée, plus que des rizières c’est vraiment la nature qui est présente. On sent beaucoup l’aspect montagne et c’est magnifique.

Le long de la route il y a de nombreuses personnes qui marchent (enfin, qui reviennent du marché), moi je continue en moto et je m’enfonce de plus en plus dans cette vallée. A ce moment je me dis qu’ils ont forcément qu’une seule moto dans la famille et que l’autre personne de la famille utilise déjà la moto… la vie au Nord du Vietnam quoi !

La route devient de pire en pire, et en regardant sur Google Map je vois qu’il y a de moins en moins de rizières (c’est pas toujours parfait Xin Man ok ?). Je fais donc demi-tour et je reviens dans les environs de Tho homestay. Sur le chemin je m’arrête dans un petit magasin pour une pause de quelques minutes et boire de l’eau.

Pas ouf la route !

En arrivant au homestay (qui est à 1 kilomètre de la supérette) je me rends compte que j’ai perdu mon iPhone. Je fais directement le chemin retour mais rien, je regarde partout, je passe 30 minutes à faire des allers/retours mais rien. Bon ben tant pis ça aurait pu être pire, j’aurais pu perdre mon appareil photo (oui on en est là). 

Oui tu as bien lu, je suis quelqu’un loin d’être parfait mais j’ai beaucoup de mal à m’attacher à un téléphone, ça m’embête de le perdre mais plus je voyage dans le Nord du Vietnam et plus je vois des villages H’mong où il n’y a rien. A chaque fois je ne peux m’empêcher de me remémorer une citation célèbre dans “De la démocratie en Amérique” de Tocqueville : “putain mais ils ont queudalle” (en français dans le texte). 
De plus je voue une certaine haine au téléphone liée à mes 4 années à travailler au contact avec les clients et à gérer le téléphone d’urgence d’une agence de voyage. J’ai eu beaucoup trop d’appels à 5h du matin un dimanche pour m’entendre dire : 

  • Oui Brice on vient d’arriver à la gare il y a pas le chauffeur ?
  • Oui on a regardé tous les panneaux Brice on trouve pas 
  • Ah, ah ben en fait il est là c’est bon merci !

Départ pour une autre chute d’eau de Xin Man (Thac Chan, rien à voir avec Jacky)

Il est 13h30 lorsque je pousse un peu Tho à partir, allez il faut qu’on aille se balader ! On reprend les motos et on roule en direction de la chute d’eau (pas la même que le jour précédent, une autre). Tout de suite il y a des rizières à tomber par terre (la région de Xin Man n’est pas très connue, pourtant pour les rizières c’est sublime).

On ne fait que monter, monter et encore monter. Puis Tho s’arrête et me montre un truc. Je vois rien puis je comprends que c’est la chute d’eau, on se croirait dans un film honnêtement. 

Oui c’est en plein milieu de cette photo, on voit pas très bien mais les paysages sont tellement beaux que je me dois de vous la partager

On pose les motos et on marche en direction de la chute d’eau (Thac Chan). Honnêtement c’est à tomber par terre pour les paysages.

Devinez ce qu’il se passe pour monsieur chaussures sèches ? et oui encore une rivière de la région de Xin Man à passer.

Après quelques minutes à galérer le long d’un petit chemin de terre et à passer dans l’eau (et comme d’hab quand je vois de l’eau j’ai très peu pour l’appareil photo), nous arrivons enfin devant la grande chute d’eau. C’est très beau, habituellement je me baigne rarement dans les cascades mais là j’enlève le tee shirt et le short et hop.

En route pour un village sublime de la région de Xin Man

Tho récupère pas mal d’herbes à côté de la chute d’eau, visiblement c’est comestible (sinon son homestay doit être désormais fermé). On marche de nouveau jusqu’aux scooters et Tho me fait comprendre qu’on va continuer la route. Je ne pensais pas que c’était possible mais nous continuons de monter dans la montagne, on est maintenant carrément au dessus de la chute d’eau (pour ceux qui se demandent “c’est où ?” il y a une carte du Sud de Xin Man à la fin de l’article). 

On conduit littéralement 5 minutes et on arrive dans une superbe vallée. 

Quelques centaines de mètres plus loin il y a un énorme groupe qui récolte le riz, ils me font tous des énormes sourires et rigolent lorsque j’arrête la moto. Ça sent les belles photos tout ça !

Le moment est incroyable, je fais plein de photos et surtout je fais rigoler tout le monde. Mes quelques mots de vietnamiens surprennent et… ils sont beaucoup plus curieux que timides.

This slideshow requires JavaScript.

L’accès pour la rizière est super fin et je suis à deux doigts de tomber 2 mètres plus bas plusieurs fois. Mais si vous lisez le blog depuis longtemps vous savez que “Jean-Michel rizières” alias Brice va pas se laisser abattre par une rizière dangereuse s’il y a une belle photo à faire.

Les femmes sont curieuses et elles viennent à plusieurs voir les photos. Je montre tout ça et je dis à une “attend attend regarde l’appareil là” et toutes les femmes se marrent puis je fais une photo que j’adore. C’est tellement le résumé de ce moment. 

Nous reprenons la moto et continuons vers le haut du village, là encore certaines rizières sont en train d’être récoltées mais les gens sont beaucoup trop loin.

Sur le chemin du retour Tho s’arrête pour discuter avec quelqu’un qui est… de la même famille. Tho il est plein de ressources ! On repasse aussi devant toutes les dames dans la rizière, je fais aurevoir à tout le monde !

Nous rentrons ensuite au homestay, on aura passé 2 heures en dehors du homestay et il est 15h45 lorsque nous sommes de retour. 

Départ pour la région de Vinh Yen

J’ai passé une nuit de l’enfer et à un peu moins de 2h de route il y a un petit hôtel avec une chambre “bungalow” perdue dans les plantations de canneliers, tout ça pour 45$ la nuit avec climatisation et une belle SdB. Du coup il est un peu plus de 16 heures lorsque je paye Tho (déçu car je devais rester 2 nuits) et que je prends la route pour Vinh Yen. Pour moi Xin Man c’est terminé !

Le bois qui sèche, un grand classique au bord des routes

Le truc marrant c’est que Brice il a plus de téléphone depuis ce matin, et que Brice ben il doit faire les 50 kilomètres en moto et sans aucun GPS en quittant Xin Man. La magie c’est que je pars aussi pile 2h avant le coucher de soleil (comme ça j’ai pas de marge de sécurité). Ca me semble pas super compliqué pour la route et en 2013 j’avais des itinéraires bien plus difficiles lors de mon premier stage en Asie (je passais mes journées sur un scooter à trouver des petits bureaux partout en Asie sans Google Maps, je suis confiant). Avant de partir je prépare en 2 minutes tout ce dont j’ai besoin pour trouver l’hôtel même si je suis perdu (les cartes à plusieurs niveaux, les traductions déjà faites, etc.).

Sur la route je bombarde pas mal, le chemin ne m’a pas l’air trop compliqué mais si je perds du temps je vais arriver de nuit. Je ne m’arrête donc que quelques fois pour faire des photos. 

Choc “réel” du Vietnam mais certaines provinces sont très pauvres, et certains districts encore plus. La route est pas trop mal mais à un moment c’est un champs de bataille pendant quelques kilomètres (alors qu’on est sur une route nationale). Il y a ensuite un panneau qui indique que l’on arrive dans la province de Lao Cai et à ce moment la route devient directement un vrai billard.
Et oui la province d’Ha Giang est la plus pauvre du Vietnam alors que Lao Cai possède plus d’industries, une vraie route commerciale pour la Chine, Sapa pour le tourisme… bref il y a plus d’argent et ça saute aux yeux (et il y a surtout moins de chocs dans les bras !).

Province de Lao Cai !

Je continue de foncer et il est 17h50 (et un coucher de soleil), lorsque j’arrive au Cinnamon Ecolodge. Une super adresse dans la magnifique région de Vinh Yen dont je vais parler… dans le prochain article !

Pour information (car c’est très important pour mon égo ok ?) j’ai fait un sans faute du point de vue de l’orientation, j’ai demandé mon chemin une fois puis une seconde fois exactement où je pensais être). 

Mon bungalow est à 50m à gauche, tu vois pas le petit toit ?

Conseils pour la région de Xin Man et le Tho Homestay

C’est où ton truc là ? on comprend rien ?

Tho Homestay se trouve dans le village de Na Rang à l’extrême Sud du district de Xin Man, c’est pour faire simple à mi chemin entre Sapa et la ville de Ha Giang même si c’est pas sur le chemin direct. De façon plus proche c’est à mi chemin entre la ville de Xin Man et Viet Quang. 

Sachez que le village de Na Rang possède un CBT (Community Based Tourism) dont Tho Homestay fait partie, mais il y a une petite dizaine de homestay sur place (tous avec un panneau, impossible à louper).

Quoi faire à Xin Man ?

Le homestay propose des marches à la journée ou des petits tours en moto. Dans la région il y a bien entendu la route magnifique de Xin Man et de quoi se balader dans la campagne environnante. Je pense honnêtement qu’il y a une journée de visite sur place pour se balader, pas plus (si vous êtes en “indépendant”.  

Vous trouverez ci-dessous une carte avec les endroits où sont nous sommes allés, en enchaînant tout rapidement il y en a vraiment pour une demi-journée (les distances sont très faibles). 

Si Tho vous accompagne pour aller marcher (ou un guide local) alors je suppose que vous pourriez passer 2 jours sur place sans aucun problème. Il y a des supérettes qui vendent un peu tout, l’électricité, le Wifi, des paysages magnifiques, un mec qui vend de l’essence… enfin la campagne du Vietnam quoi !

C’est bien comme homestay ?

Oui et non, je m’attendais à un peu mieux pour être honnête vu les avis sur Tripadvisor. C’est un homestay assez classique du nord du Vietnam :

  • Une SdB propre mais avec l’eau chaude parfois un peu difficile
  • Une grande maison sur pilotis, tu dors à l’étage avec ta couverture et ta moustiquaire.
  • Tho (et sa femme) est habitué à recevoir des étrangers (ce qui pour la région est un énorme avantage), du coup il te met bien avec le ventilateur et la multiprise juste à côté du lit, tu vois tout de suite que t’es pas le tout premier à passer. 
  • Un Wifi qui fonctionne très bien (ce qui après Hoang Su Phi était dingue).
  • Tho est vraiment habitué à parler aux étrangers… avec Google translate, du coup il maitrise vraiment le truc (ça parait bête, mais ça facilite pas mal). Très similaire au charmant couple du Xoi Farmstay à Luc Yen

2 défauts : 

  • Je pense que j’ai pas eu de bol mais je crois que Madame Tho elle a fait des bêtises plusieurs fois (genre elle voulait qu’on mange alors que j’avais perdu le téléphone, ou elle a oublié de nourir les porcs) du coup Mr Tho il a un peu haussé la voix. Dans la campagne du Vietnam c’est normal mais bon, moment un peu gênant quoi (remarque en 1960 ça devait être la même en France hein).
  • Je sais pas ce qu’ils font avec la bonbonne d’eau mais il y a plein de truc dans son eau (ouai, je sais c’est bizarre mais son eau n’est pas propre du tout). Du coup il faut acheter des bouteilles au magasin à quelques centaines de mètres (j’ai vu aussi ce point là mentionné sur Tripadvisor).

Tripadvisor justement, tout le monde semble emballé par le homestay donc c’est plutôt bon signe ! Vous trouverez aussi des photos des lieux sur Booking

Le marché il a lieu quand ?

Le marché de Lung Chu juste à côté du homestay se déroule tous les jeudis d’après ce que j’ai compris.

Comment réserver ?  

C’est extrêmement simple, il suffit d’envoyer un message sur la page Facebook, je ne sais pas qui répond (leur fils ?) mais en tout cas il parle parfaitement anglais et te confirmera ou non la disponibilité.

Ca coûte combien Tho Homestay ?

Hormis l’iPhone perdu qui fait de Na Rang le village le plus cher du Vietnam. La région est très abordable et l’on dépense quasiment rien (4$ la nuit). 

C’est incontournable le Sud de Xin Man ?

Non, très clairement si vous venez 15 jours pour faire un voyage au Vietnam vous aurez sûrement jamais le temps d’aller jusqu’à là bas (hormis si vous faites que du Nord). Cet endroit est que pour les gens qui se déplacent à moto. Si tu ne fais pas de moto et que tu utilises les transports en commun oublie tout de suite… vu que y’a quasiment aucun transport en commun à Xin Man (enfin il y a des bus locaux, mais c’est pas facile et chronophage quoi). En revanche sur des petites boucles depuis Bac Ha ou pour des arrêts entre Mu Cang Chai / Sapa et Ha Giang ça vaut le coup, et j’en parle ci-dessous. 

On intègre comment le Sud de Xin Man dans notre voyage ?

C’est la question à 1000€, la région de Xin man est superbe pour faire une boucle depuis Bac Ha comme sur l’image ci-dessous en faisant 2 jours et 1 nuit en fonction des marchés (vous voulez faire Bac Ha ? profiter du magnifique marché de Coc Pai ?). Vous pourriez aussi utiliser la route en pointillée dont je parlerai dans l’article sur Vinh Yen. 

Honnêtement les possibilités sont infinies, car dans le Nord du Vietnam tout est une question de jour de visite et de sens de la visite. Sachez aussi qu’il existe une petite route depuis Tho Homestay qui permet de rejoindre directement Hoang Su Phi. Malheureusement et comme vous pouvez le lire dans mon article sur mes 3 jours à Hoang Su Phi, je n’ai pas pu passer à cause de la pluie et des travaux. Reconfirmez bien avec un local avant de partir à l’aventure, et si un mec passe cette route merci de venir le mettre en commentaire ! Dans tous les cas niveau durée ça sera la même chose que par la route principale. 

Ah et j’allais oublié, la route entre Tho Homestay & Xin Man est magnifique (pas du niveau d’Ha Giang, mais c’est vraiment superbe) donc ne la manquez pas. 

Questions ?

Vous avez des questions sur la région du Tho Homestay ? n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous. Pour rappel vous pouvez retrouver tous mes articles sur ces 9 jours incroyables dans le Nord du Vietnam sur ce lien

Leave a Reply

2 comments

  1. Anne G.

    Bonjour,
    J’ai tout lu et je lis toujours tous vos articles et ça fait maintenant un moment que je suis abonnée, ça me fait voyager. Je précise que j’ai déjà été au Vietnam, mais….en 2009, un voyage concocté par Happy Luan. J’ai beaucoup aimé le “ton” du récit.
    Bons voyages à vous.
    Kénavo !
    Anne

Type to Search

See all results