Preah Vihear, temple magnifique et oublié des environs d’Angkor

Nous sommes samedi matin et ce weekend je suis à Siem Reap, en effet je viens de passer plusieurs jours dans la région pour des réunions. En ce début de weekend je quitte donc Siem Reap avec tous les autres Product Manager d’Easia Travel pour partir découvrir le temple de Preah Vihear. Pour faire simple un très beau complexe de temple de la période d’Angkor qui se trouve à la frontière avec la Thaïlande (et qui est rarement visité) et auquel on accède en pouvant passer par d’autres très beaux temples. C’est bon je t’ai donné envie ?

Là normalement t’as encore plus envie de lire !

Beng Mealea sous la pluie

On part sur les coups de 8h00 de Siem Reap, alors qu’on a eu beau temps toute la semaine il s’est mis à pleuvoir (mais vraiment beaucoup) pendant la nuit. On prend la voiture en croisant les doigts et en se disant “c’est bon ça va se dégager”.

Au moins pas besoin de crème solaire !

Bon finalement ça s’est pas dégagé et on a fait une première heure de route sous une belle pluie. Nous sommes 5 Product Manager (la Product Manager de Birmanie a dû rentrer) dans le minivan et on habite tous en Asie depuis pas mal d’années, on est tous “experts” de notre pays (1 product manager = 1 pays, donc on a un mec qui habite à Luang Prabang, un autre à Bangkok, etc.) au minimum et pour la plupart on a déjà visité de nombreux pays aux alentours. Du coup on se marre pas mal en se moquant du Cambodge en prenant le point de vue des clients insupportables : “ah mais sur les photos de votre site internet il faisait beau, pourquoi il pleut maintenant ?”.

SI CA TE DONNE PAS ENVIE DE VOYAGER CA HEIN ?

Notre première étape sera le temple de Beng Mealea, un temple que je n’ai jamais visité et avec une entrée… ben qui doit être belle par beau temps mais qui ressemble pour nous à un petit parcours d’obstacles.

L’intérieur est très beau, le temple n’est pas en bon état mais ça ressemble quand même à quelque chose. La pluie n’aide pas mais on rigole pas mal.

Bien évidemment en visitant avec uniquement des gens qui bossent dans le tourisme, les blagues fusent et on se moque allégrement de l’endroit et du Cambodge “sympa le champs de pierre”, “ils ont le même en terminé ?”, “en tout cas agréable le chemin obligatoire, on se croirait chez IKEA”.

Il y a quelques passages assez sympas, et puis surtout ça nous fait tous plaisir de découvrir des temples qu’on connait moins (on a tous déjà été plusieurs fois dans les temples principaux comme Angkor Wat, Banteay Srei, etc.).

En quittant le temple nous prenons la mauvaise sortie (c’est les cordonniers les plus mals chaussés hein !) mais la pluie semble diminuer, c’est bon signe.

Le magnifique temple de Koh Ker

Notre seconde étape sera le temple de Koh Ker, sur le chemin le soleil arrive vraiment et je suis donc assez content. Il y a de très belles rizières avec bien entendu les très photogéniques palmiers à sucre (on reviendra sur ce point plus tard). Je fais quelques photos à l’arrache depuis la vitre de la voiture.

Lorsque nous arrivons à Koh Ker je suis super excité, le ciel est très bleu et il ne semble pas y avoir grand monde (on est déjà à 2h20 de route de Siem Reap, ça commence à faire loin pour ceux qui restent uniquement à Siem Reap… surtout qu’il y a des centaines d’autres temples plus proches).

Les premiers passages sont vraiment beaux, la Product Manager du Cambodge est déçue car ils ont ajouté quelques structures en bois pour consolider le tout, mais moi je trouve que ça tabasse. BDV (on va appeler ça Blague du voyage maintenant) mais je me plains qu’on visite le temple alors que j’avais bien spécifié que je voulais faire de belles photos mais qu’on est à contre-jour. Oui je sais tu dois te dire que c’est impossible de te plaindre de ça mais je t’assure que ce genre de clients ça existe (surtout chez les français, amis belges & suisses vous êtes d’expérience beaucoup plus relax en voyage !).

Un peu plus loin on arrive au niveau du temple principal de Koh Ker, c’est magnifique puisque ça a la forme d’une grosse pyramide. D’ailleurs ça ressemble plus à une photo du Mexique qu’autre chose. Je galère à faire une photo car il y a plein de gens devant. Du coup je me mets au ras du sol pour faire une photo avec des reflets dans la flaque… ce qui entraine beaucoup de moqueries de mes compères.

Nous continuons autour du temple en faisant quelques photos, l’endroit est vraiment magnifique. Il y a seulement quelques autres touristes donc c’est très agréable malgré la chaleur qui est maintenant importante (des vrais français, un coup il pleut un coup il fait trop chaud je sais !).

On monte ensuite tout en haut de Koh Ker et depuis le sommet la vue est juste “waouh”, on a une vue à 360° sur la région mais un côté se détache vraiment du reste avec quelques rizières et les montagnes en arrière-plan. Le panorama est juste à tomber par terre (et ça m’arrache vraiment le coeur de devoir dire que le Cambodge c’est magnifique devant la Product Manager du Cambodge, c’est un peu comme un Marseillais qui dit “allez Paris”).

Sur le retour on s’arrête dans un petit restaurant devant Koh Ker, la dame nous sort de magnifiques menus à 6$ le fried-rice (du délire), en 2-3 phrases de Khmère de la Product Manager du Cambodge on a finalement tous les plats à 3$. Magique non ?

La grande montée jusqu’à Preah Vihear

En quittant Koh Ker on doit normalement rejoindre la ville à côté du temple de Preah Vihear, néanmoins le chauffeur semble assez chaud et on arrive donc dans la ville à même pas 15h00. Sur le chemin on embarque même un moine pour l’avancer sur sa route (+10 points de Karma).

La lumière est magnifique, on se dit donc qu’on peut aller visiter Preah Vihear pour le coucher de soleil plutôt que pour le lever de soleil le lendemain. On fonce (enfin le chauffeur quoi… nous notre seul boulot c’est de régler la climatisation) jusqu’au bureau pour acheter les tickets, on s’allège de pas mal de dollars et on arrive en bas des marches.

Comment ça des marches ? Et ben ouai c’est ça le truc cool lorsque tu voyages avec des experts de toutes les destinations, il y en a toujours un qui a une idée un peu pourrie mais qui a l’air aussi cool car “il connait”. En fait on peut grimper jusqu’à Preah Vihear par un chemin qui fait 2200 marches. On prend pas mal d’eau et c’est parti !

La montée jusqu’à Preah Vihear fut un régal, non pas pour les tee-shirts qui étaient dans un piteux état mais plutôt car c’est quand même sympa de monter à pied, que ça permet un petit effort physique et que les vues sur la région sont belles.

LA DERNIERE MARCHE !!!! 2242 !

Chose bizarre (au début j’avais marqué amusante, mais je sais pas trop si c’est adapté) mais il y a pas mal de tranchées et des sacs de sable partout, et oui à Preah Vihear il y a encore quelques années c’était la guerre, un contentieux entre la Thaïlande et le Cambodge sur l’appartenance de ce temple ! Vous pouvez en apprendre plus directement sur Wikipedia.

La visite du magnifique temple de Preah Vihear

Lorsqu’on arrive en haut on est contents, nous avons 45 minutes pour explorer Preah Vihear (ça ferme à 17h30, je te laisse calculer à quelle heure on était en haut si t’as dépassé le CM1). L’entrée avec une grande allée est très belle et surtout la lumière est… mamamia ! En plus on a du coup une belle photo des 2 côtés (en montant puis derrière nous sur le chemin d’entrée).

Note : en relisant je trouve cette phrase incompréhensible, mais du coup elle me fait marrer donc je la laisse. Il y a peut-être un spécialiste en hiéroglyphes qui arrivera à comprendre quelque chose au paragraphe ci-dessus. 

On arrive rapidement sur le premier temple, une petite structure vraiment jolie, on traverse rapidement.

De l’autre côté c’est exactement la même chose une longue allée magnifique et une super vue sur le temple que l’on vient de passer.

Il faut que j’arrête mon récit 2 secondes, j’ai oublié d’en parler mais en fait le temple est à la frontière, il y a donc 2 choses importantes :

  1. C’est la galère pour y accéder, c’est à plus de 3 heures de Siem Reap donc il faut quasiment tout le temps y passer la nuit, à ce titre il n’y a personne sur place. Quand je te dis personne en 45 minutes on va croiser un couple d’étrangers, et un couple de khmers. Le temple est pourtant inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.
  2. Il y a aussi une présence militaire/policière, il n’y a pas des bataillons de mecs armés mais on a croisé à l’entrée quelques policiers qui nous ont demandé nos nationalités (pour faire correspondre avec les tickets achetés en bas). A Preah Vihear on est vraiment à quelques centaines de mètres de la frontière (d’ailleurs ceux qui travaillent en Thaïlande captaient sur la 3G Thaï).

Bref je reprends mon récit au second niveau du temple, je fais quelques photos avec le soleil qui se couche, la lumière est à tomber.

A ce moment Preah Vihear me donne vraiment l’impression de visiter un Vat Phou mais en plus grand, c’est très ressemblant avec le monument du Sud-Laos. Beaucoup de marches pour y accéder, une grande allée à l’entrée, et puis le style des bâtiments est vraiment le même.

Preah Vihear au Cambodge

Vat Phou au Sud du Laos

La Product Manager du Cambodge nous prend en photo devant les temples, mais clairement on est pas au maximum. Après 1h de marche non-stop et 2200 marches disons qu’on aurait plus besoin d’une douche qu’autre chose.

C’est elle la Product Manager du Cambodge

Le troisième niveau est magnifique est très différent, il y a des longues allées comme on pourrait avoir à Angkor Wat, des structures un peu plus centrales… à ce moment on est tous un peu divisés et on essaye de pas s’embêter pour les photos “attend X, cache toi sur la droite là”.

D’ailleurs je profite d’une grosse flaque pour refaire une photo avec des reflets, comme toujours on se moque de moi mais honnêtement la photo est pas trop mal non ?

La vue incroyable sur la région de Preah Vihear

En arrivant au bout de la colline la vue est magnifique, on se dirige d’abord sur la droite, l’ambiance est folle.

Puis rapidement on rejoint les 2 autres qui étaient devant, on a l’énorme plaine devant nous à 180°, un coucher de soleil magnifique, pas un touriste, le paradis ?

La falaise est vraiment énorme, du coup j’insiste pour qu’on fasse attention. Disons que j’ai pas envie de devoir annoncer au big boss de la boite qu’on a perdu un staff car on faisait des selfies.

On se dépêche un peu, on fait une photo de groupe puis une photo pour chacun. Il est 17h20 il faut foncer pour récupérer le petit camion qui va nous faire redescendre jusqu’aux bureaux principaux où nous attend notre minivan.

Dieu sait que les tee-shirts ont morflé

Franchement Preah Vihear était magique, pour nous on passera la nuit dans un hôtel de la région puis on rentrera directement le lendemain matin sur Siem Reap (certains ont des vols à prendre… dont moi pour Hanoi). Sur le chemin on fera quand même un petit arrêt pour prendre en photo les rizières.

Bon c’est sublime avec les palmiers à sucre, franchement je pourrais passer des journées à photographiers ces paysages.

Il faut bien dire qu’en plus lorsque les nonnes du monastère passent en vélo ou à pied… je suis totalement sous le charme.

Comment intégrer Preah Vihear depuis Angkor / Siem Reap ?

Pour être honnête je n’ai aucune idée de comment inclure facilement Preah Vihear dans un itinéraire, pour ce voyage on avait l’experte de la boite sur le Cambodge donc on a pas posé de questions et on a suivi (on déteste tous lorsqu’on remet notre connaissance du pays en question, du coup lorsqu’on est entre nous on fait très naturellement confiance à la personne “experte”). Et oui je suis pas toujours seul avec ma moto pendant 10 jours au Nord du Vietnam !

Où dormir à Preah Vihear ?

Il ne semble pas y avoir beaucoup d’options dans la petite ville à côté de Preah Vihear, j’ai essayé de trouver des petites perles mais… choux blanc:

Preah Vihear Boutique Hotel semblait être un choix très solide mais les avis des voyageurs sont à mourir de rire par moment (surtout pour un hôtel à 60€), c’est en mode : “8h30 et toujours pas de petit-déjeuner”, “1 seule serviette dans la chambre car la buanderie a eu des problèmes” “douche froide”.

Bonne chance si vous dormez dans le coin, ça sera sûrement pas l’expérience hotelière la plus mémorable de votre vie.

L’endroit est-il dangereux ?

Pas du tout, malgré une présence militaire on a pas du tout senti le moins problème. A cause des évènements assez récents il reste “du monde” sur place mais pour nous vraiment aucun souci. Personne ne nous a suivi, les militaires donnaient plus l’impression de jouer aux cartes qu’autre chose, les tranchées qu’on voit en photo semblaient peu à peu abandonnées, etc.

Combien ça coûte ?

Faites attention car en plus de l’entrée à Preah Vihear (10$) il faut payer l’aller/retour jusqu’en haut pour la moto ou le pickup (5 ou 25$).

Un petit résumé des différents temples que j’ai pu visiter

Beng Melea, franchement pas incontournable

C’était le premier arrêt et je dois dire que ce temple ne m’a pas impressionné, est-ce la faute de la météo ? peut-être en partie mais pour moi rien d’incroyable.

Il y a pas mal de temples plus proches de Siem Reap, pour moi je le mets par exemple en dessous de 2 temples du groupe de Roluos. Si vous allez à Preah Vihear ça vaut le coup de s’arrêter mais sinon venez pas que pour ça (à part si vous faites une boucle en moto par exemple ?).

Koh Ker, différent et vraiment magnifique

A Koh Ker on est tout de suite sur un tout autre niveau, Koh Ker est un temple magnifique. Malgré une petite partie du temple fermée pour cause de rénovations, on a tous été impressionnés par Koh Ker.

L’arrivée sur l’espèce de pyramide est magique et la vue depuis le haut est à couper le souffle (littéralement, y’a aussi quelques escaliers à se taper hein !). C’est loin de Siem Reap mais si vous passez dans le coin ça vaut vraiment le coup.

Preah Vihear, un des plus beaux temples de la région d’Angkor ?

Beng Melea moyen, Koh Ker magique et… oui Preah Vihear était encore bien au dessus de Koh Ker. Preah Vihear est un temple magique d’une part car le lieu est fou (un temple sur plusieurs niveaux tout en haut d’une montagne), d’autre part car il n’y avait quasiment personne lorsqu’on a visité ça début octobre 2019, puis car après avoir découvert ce temple on a en plus une vue grandiose sur la région.

Pour être honnête si vous avez un coucher de soleil comme le notre ça restera comme un moment dont vous vous rappellerez toute votre vie (du même niveau que le coucher de soleil sur les temples de Mrauk U en Birmanie, le lever de soleil sur le Volcan Merapi, etc.).

Autre point important mais lors de ce voyage j’étais avec plusieurs “experts de l’Asie” on va dire, et globalement on a tous eu le même avis sur les temples donc je pense pas être dans le faux. Preah Vihear ça a l’air d’être un peu la galère à inclure mais si vous avez un moment comme le notre c’est incroyable.

Questions ?

Vous avez des questions sur Preah Vihear ? N’héstiez pas à laisser un commentaire ci-dessous. Pour rappel n’oubliez pas de lire mon guide sur Angkor pour découvrir tous mes conseils sur cette zone incontournable en Asie.

Leave a Reply

2 comments

  1. Anne G.

    Bonjour,
    A partir des photos, c’est Koh Ker qui m’a le plus impressionné, surtout par sa forme de pyramide. Les photos des reflets dans les plaques : magnifiques !
    Merci

Type to Search

See all results