Je suis passé récemment par la petite ville de Ha Tien, cette ville est surtout connue pour sa frontière avec le Cambodge (pour rejoindre Kep & Kampot) mais aussi pour prendre son bateau jusqu’à Phu Quoc. Je n’ai passé que quelques heures dans la région et pourtant Ha Tien ça a l’air d’être beaucoup plus qu’une simple ville à traverser. Dans cet article je vais essayer de vous donner envie d’y rester au moins une nuit (car moi j’ai envie d’y retourner !).

Contexte de cet article

Cet article fait partie d’une longue série à propos d’un voyage de 10 jours dans le delta du Mékong. Le but de ce voyage était d’aller dans des régions moins connues et voir ce qu’elles avaient dans le ventre. Vous pouvez retrouver tous les articles de ce voyage sur ce lien.

Dans cet article on va partir de la région de Tri Ton, on roule jusqu’à Ha Tien puis on termine dans un petit hôtel au Sud de Ha Tien (les détails sont plus bas).

Ha Tien, sa ville un peu à l’écart du bord de mer

Lorsque j’arrive à Ha Tien il est déjà 14h00, je viens de passer une journée dans la région de Tri Ton, j’ai mis à peu près 2h à venir jusqu’au “bout du Vietnam”, car oui Ha Tien c’est vraiment au bout du Vietnam lorsque tu habites à Hanoi. En arrivant sur le grand pont qui mène à la ville je me rends compte que Ha Tien n’est pas directement en bord de mer mais plutôt en bord de canal (sûrement pour se protéger du mauvais temps en étant quelques centaines de mètres en retrait ?).

Oui là c’est une espèce de rivière, la mer est de l’autre côté !

Je me rends directement jusqu’aux marchés de Ha Tien, oui je mets marché avec un S car les différents types de marchés sont dans des bâtiments bien distincts. Le premier pour les poissons, le second pour les fruits, etc.

Ca = poisson

A ce moment j’hésite à changer mon planning et à m’arrêter une nuit dans la ville de Ha Tien, la ville a l’air incroyablement photogénique avec ces grandes halles de toutes les couleurs. Je m’imagine déjà le lendemain matin à 5h30 à faire mes photos !

En laissant la moto à l’extérieur et en allant faire un petit tour dans le marché (il est genre 15h00, ce n’est pas le meilleur moment) j’ai assez peu de contact avec les gens. Je passe par les bananes et tout le monde m’ignore, la nana qui vend du poisson sur le trottoir en fait de même… je suis quelqu’un d’assez surperstitieux donc je me dis qu’Ha Tien ne me veut pas… je garde mon plan d’aller dormir à 1h au Sud de la ville dans une petite maison en bord de mer !

Je passe devant quelques vieilles shophouses de Ha Tien et je continue en direction de l’arrière-pays. C’est assez phénoménal le nombre de shophouses que l’on retrouve partout dans le delta du Mékong, de Can Tho à Sa Dec en passant par Tan Chau… il y en a partout si l’on sait où regarder. 

Sur le chemin il y a énormément de bateaux de pêche, Ha Tien sera l’endroit où j’en verrai le plus dans tout le delta du Mékong. Ils sont très beaux et de toutes les couleurs donc je m’arrête pour faire quelques photos. On ne s’en rend pas compte mais ça sent vraiment mauvais, il y a plusieurs bâtiments où l’on s’occupe du poisson au retour de pêche, des détritus un peu partout, bref c’est très sale (certains diraient “authentique”).

KG = la province de Kien Giang

Je pousse ensuite dans l’arrière-pays et je me retrouve le long d’une très belle mangrove, on commence aussi à être un peu plus loin de la ville et certaines maisons sont vraiment dans un piteux état. Ha Tien possède quelques buildings mais pour les pêcheurs qui vivent dans des bicoques à l’extérieur de la ville la vie est moins rose.

D’ailleurs peu à peu je me rapproche de la route pour le Cambodge, il y a de très belles rizières et quelques montagnes en arrière-plan. Encore une fois Ha Tien donne envie de s’y arrêter. 

J’ai à peine eu le temps de dire “ouf” que je suis déjà au niveau de la plage de Mui Nai (à ne pas confondre avec Mui Ne à 5h à l’est de Saigon). La plage n’est pas moche malgré quelques constructions, cela semble être très porté pour le tourisme domestique (droit d’entrée, location de chaises longues, grands restaurants de fruits de mer, gilets de sauvetage de partout, etc.), mais je n’aurais pas été contre rester ici quelques heures.

A ce moment il est 16h00 et il me reste une heure de route pour rejoindre mon hébergement dans le Sud de Ha Tien. Je decide donc de foncer par la route qui longe la mer et… celle ci est magnifique. Assez ombragée avec plusieurs petites criques (et de jeunes amoureux vietnamiens qui viennent se faire des bisoux tranquille !).

Le “tout droit” jusqu’à la baie d’Halong de Kien Giang

Je quitte donc la ville de Ha Tien et je roule plein Sud jusqu’à la petite ville de Hon Chong. C’est ici que je vais faire étape pour la nuit, dans la petite baie d’Halong terrestre de Kien Giang (le nom de la province). Sur le chemin je suis cependant obligé de faire halte une fois car il y a un très beau canal qui plonge directement dans la mer.

Note : en fait j’avais l’opportunité de dormir à Ha Tien, c’est ce que je voulais faire de base mais j’ai trouvé par hasard sur internet une petite guesthouse/chez l’habitant à 1 heure au Sud de Ha Tien, ça avait l’air charmant avec des levers et couchers de soleil à tomber par terre. Etant donné que la journée suivante était ma plus longue dans le delta du Mékong ça m’arrangait bien d’avancer la route d’une heure. 

j’arrive à Hon Chong et tout de suite je sens que ce coucher de soleil va être épique, il y a un très beau front de mer et je m’arrête dans un restaurant avec une terrasse pour faire des photos. C’est un mélange de bateaux de pêche, de petites collines et la mer, toujours la mer.
Des jeunes qui sont en train de boire une bière discutent avoir moi rapidement, un des deux parle un anglais parfait et je suis donc assez surpris. Il bosse en fait pour une usine qui fait beaucoup d’export… cela fait sens !

Je me balade un peu pour faire quelques photos sur un ponton. Je suis la curiosité et certains veulent une photo. La lumière est assez jolie, bref je suis content… le Vietnam est tellement beau et agréable !

Quelques minutes plus tard j’arrive à mon hôtel, une sorte de grande maison avec une vue de malade. J’explique tout de suite à la dame qu’il me faut une nuit mais qu’il faut que je reparte tout de suite pour faire des photos (ma femme avait juste appelé le matin pour savoir s’il y avait encore des chambres mais je n’avais rien réservé). La dame m’ouvre une chambre au rez de chaussée en me disant que c’est 400 000 VND – 16€ (faut dire que lorsque je voyage j’ai plus l’air d’un backpacker sans argent que “Jean Michel je dors au Victoria Chau Doc“). Moi le rez de chaussée je m’en fout je veux la vue, je lui écris sur Google Tranlate “tu peux me donner ta meilleure chambre et son prix”, elle me pointe du doigt le premier étage, me dit “Big Room / Family Room” et me dit que c’est 650 000. Je dépose donc mes affaires dans cette chambre familiale immense dont la vue (depuis le couloir) donne directement sur la baie. 

Je reprends la moto et je fonce sur l’immense plage après l’hôtel, tout est extrêmement reposant, les couleurs sont sublimes et avec quelques bateaux de pêche cela donne de beaux clichés. On est très loin des photos de Ha Tien sur google image !

D’ailleurs pour parler de cette fameuse baie d’Halong de Kien Giang, pour faire simple c’est vraiment une grosse dizaine de pics karstiques. Rien de comparable avec celle du Nord mais cela donne quand même quelques jolis clichés.

Je termine la journée tranquillement dans la ville de Hon Chong pour faire quelques dernières photos du soleil. Malheureusement il est descendu très rapidement (quelle surprise) donc je n’ai pas eu de très belles photos de l’autre côté.

Je suis debout depuis 6h00 du matin et je suis épuisé, je prends rapidement un Hu Tieu (un plat typique du Sud du Vietnam) dans une échoppe du coin (où on discute des classiques “famille, mariage, enfants & patrie”) puis je m’endors comme un sac. Le lever de soleil le lendemain matin vaudra son poids en cacahuètes, tout comme la journée en moto mais ça c’est dans le prochain article !

Pas mal la vue depuis la chambre pour 16€ non ?

Conseils pour Ha Tien

Mon avis sur la région de Ha Tien

  • Je n’ai passé qu’une petite demi-journée dans la région de Ha Tien, je ne vais donc pas me la jouer expert. Je n’ai pas pu visiter la fameuse grotte de Thac Dong par exemple (mais je déteste les grottes), ni faire de photos depuis le monastère de Ngoc Tien.
  • Toutefois Ha Tien m’a vraiment fait une bonne impression (j’entends la ville, mais aussi la région), j’aurais bien arrêté mon voyage pour une nuit dans la ville histoire de profiter des marchés au petit matin (ça doit être quelque chose pour la photographie, vraiment).
  • Je repasserai d’ailleurs par Ha Tien dans le futur, la ville m’a fait une trop belle impression pour que je n’y repasse pas un jour. 
  • Vous serez nombreux à avoir lu l’article sur Ha Tien de Vietnam Coracle (le plus gros blog de voyage sur le Vietnam en anglais). Je trouve son blog vraiment génial si vous voyagez en moto car il se focalise quasi exclusivement sur les conseils et sur l’état de la route. Cependant parfois je le trouve 0 dans son approche pour des français (recommandation de gros hôtels, différence d’appréciation à propos d’une destination). Pour Ha Tien je ne suis pas du tout d’accord avec lui (c’est pour lui une des plus belles destinations du delta du Mékong). Ha Tien est une très belle région mais c’est pour moi à l’écart du top 5 (des régions comme Chau Doc, Vung Liem, Ba Tri ou Nga Nam dont on parlera bientôt sur le blog sont très loin au dessus).
  • Dans tous les cas sachez qu’on fait vite le tour de Ha Tien et de sa campagne, je pense qu’idéalement il faut y passer une grosse demi-journée, le lendemain matin profiter de l’ambiance de la ville puis rapidement repartir vers d’autres contrées (le Cambodge, Phu Quoc, etc.).

Comment combiner Ha Tien ?

Pour moi vous avez 2 options : 

  • Soit vous venez de Chau Doc, dans ce cas vous pouvez sans problème partir de Chau Doc le matin, passer par la région de Tri Ton, arriver en début d’après-midi à Ha Tien en visitant la région. Passer une nuit tranquille puis le lendemain se lever tôt pour le marché avant de prendre le bateau pour Phu Quoc. Attention pour rappel Chau Doc est une région sublime du delta du Mékong donc il faut y passer 2 nuits.
  • Soit vous venez du Cambodge, dans ce cas passez la frontière en fin de matinée et visitez tranquillement la région de Ha Tien dans l’après-midi

Les routes pour aller jusqu’à Ha Tien

Chose assez surprenante mais les routes pour Ha Tien sont bonnes sans être excellentes : 

Depuis Chau Doc :  la route entre Chau Doc et Ha Tien est pas mal, il y a cependant des parties avec des petits trous donc ça vibre beaucoup en moto (un peu embêtant). Pas de trafic particulier, quelques camions mais c’est tranquille. Si vous souhaitez faire un stop il y a des dizaines (centaines ?) de “Café Vong” qu’on pourrait traduire par “café repos”, “café Hamac” ou “café sieste”, c’est des cafés avec pas mal de hamacs pour faire une pause, certains ont des petites vues sur le canal de Vinh Te (le canal qui connecte Chau Doc à Ha Tien).

Depuis Rach Gia : C’était sûrement la moins belle route que j’ai pu prendre dans le delta du Mékong, ce n’était pas très beau et il y avait surtout beaucoup de camions et bus. Pas vraiment un plaisir. j’ai essayé de passer par des petites routes mais hormis quelques kilomètres peu avant Rach Gia rien d’incroyable à se mettre sous la dent.

Comment passer la frontière entre le Vietnam (Kampot) et le Cambodge (Kep)

La frontière de Ha Tien est vraiment juste à côté de la ville, de l’autre côté il vous faudra encore 45 minutes de route pour rejoindre Kep. Je n’ai pas traversé la frontière à cet endroit mais cette frontière n’a pas mauvaise réputation du tout (le passage de frontière est toujours un peu la “maladie imaginaire” des backpackers en Asie, combien d’articles j’ai pu lire sur la frontière Cambodge / Laos, soit disant la frontière avec le plus d’arnaques en Asie, blalballba… ouai les gars c’est 2$, c’est pas Sarajevo en 1993 votre frontière). 

De nombreux voyageurs ont déjà écrits sur le passage de frontière, vous pouvez notamment en lire une dans le sens Vietnam – Cambodge (avec un départ de Can Tho) ou dans le sens Cambodge – Vietnam.

Attention, si vous souhaitez passer au Cambodge en moto il vous faudra obligatoirement la “blue” card de la moto (la carte grise). 

Où dormir à Ha Tien

Vous avez 3 options pour dormir à Ha Tien : 

  • Un hôtel dans la ville de Ha Tien : Vous avez de nombreux hôtels “normaux” dans la ville de Ha Tien, ne vous attendez pas à quelque chose d’exceptionnel mais ça fera l’affaire pour une nuit.
  • Un hôtel en bord de mer autour de Ha Tien : Qui dit plage dit aussi quelques resorts locaux, je ne sais pas si vous en aurez besoin mais ça existe et c’est principalement pour le marché domestique. 
  • Un hôtel dans le Sud de Ha Tien vers la “Baie d’Halong de Kieng Giang” : Il existe quelques hôtels dans la région, c’est juste à côté de la ville de Hon Chong. 

Ci-dessous vous trouverez toutes les adresses que j’avais “shortlisté”, ils correspondent à différents besoin donc à vous de choisir ce que vous souhaitez : 

  • River Hotel – 30€ la nuit réserver sur AgodaRéserver sur Booking :  la grande et meilleure structure de la ville, si vous souhaitez un hôtel sans problème un peu local c’est là qu’il faut aller.
  • Sele House – 15€ la nuitréserver sur AgodaRéserver sur Booking : L’hôtel “Instagram friendly” de Ha Tien, plutôt tourné sur les jeunes vietnamiens c’est néanmoins un excellent arrêt.
  • Lữ Quán Green Hill – 20€ la nuitréserver sur Agoda : C’est finalement là que j’ai atterri, on se retrouve à 1h au Sud de Ha Tien dans la baie d’Halong terrestre de Kien Giang. Franchement l’hôtel était plus que réglo pour le prix et la vue au lever de soleil vaut son poids en cacahuètes. Attention car c’est plus une maison avec des chambres donc il n’y a pas de restaurant ou de petit-déjeuner mais si vous êtes en moto ou en vélo c’est parfait. 

Questions ?

Vous avez des questions sur Ha Tien dans le delta du Mékong ? n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous. Pour rappel vous pouvez suivre le lien pour lire tous les articles sur le delta du Mékong.